Accueil Non categorizzato En tête à tête avec... Urs Kolly

En tête à tête avec… Urs Kolly

Pourquoi avoir choisi l’athlétisme?

Je pratiquais déjà ce sport avant mon accident, car j’apprécie la variété qu’offre l’athlétisme. Ensuite, j’ai recommencé l’entraînement avec mes collègues du TSV Düdingen, qui m’ont beaucoup soutenu. L’athlétisme me permet de tout faire… comme n’importe qui. En outre, j’avais un but: je désirais absolument prendre part une fois aux Jeux paralympiques!

Vous n’avez pas atteint uniquement ce but… mais bien davantage! Quel est votre palmarès?

Tout s’est enchaîné très vite: j’ai eu la satisfaction de gagner sept médailles d’or lors de ma participation à cinq Jeux paralympiques, ainsi que de nombreuses autres médailles aux championnats du monde et d’Europe. J’avais également battu le record du monde en pentathlon (4447 points) et le record d’Europe de saut en longueur (6,68 m).

Quelle est votre discipline de prédilection?

De par sa variété, le pentathlon (100 m, 400 m, saut en longueur, lancé du poids et du disque). Maintenant, à 43 ans, je me concentre sur le saut en longueur.

Comment pouvez-vous conjuguer un métier si exigeant avec votre entraînement?

A côté de ma famille (n.d.l.r. Urs Kolly a trois enfants) et de mon travail, j’ai un besoin vital de sport! Lorsque je m’entraîne après une dure journée de travail, je réussis à faire le «vide».

Quels sont vos meilleurs souvenirs?

J’ai vécu beaucoup d’émotions. Le Prix du mérite sportif suisse et les Prix du mérite fribourgeois m’ont beaucoup touché, tout comme la remarque d’un participant aux jeux d’Athènes: «Quoi! Tu sautes encore 7 mètres en longueur à ton âge!»

Une dernière question… Vous verra-t-on encore sur des stades?

Si on ne sait pas où on va, on est sur le mauvais chemin! Les Jeux paralympiques de Londres sont mon prochain but. Et après on verra, mais il est certain que je ferai toujours du sport!

Serge C. Ducret
Éditeur de vitamag®

A lire aussi