Accueil Sports & Loisirs Sportifs & Champions En tête à tête avec... Stéphane Henchoz

En tête à tête avec… Stéphane Henchoz

Où avez-vous débuté le football?

J’ai commencé à jouer au ballon en tant que junior avec Fétigny, Payerne et Bulle. J’ai ensuite été repéré par Neuchâtel Xamax à l’âge de 18 ans.

A une époque où peu de joueurs suisses évoluaient à l’étranger, vous êtes parti en Allemagne à l’âge de 23 ans! Vous avez effectué un magnifique parcours et vous possédez une belle carte de visite…

J’ai en effet accepté une offre de Hamburg SV. J’ai ensuite cédé à l’appel de l’Angleterre. Blackburn Rovers, Wigan, Celtic Glasgow et surtout Liverpool ­ravivent une foule d’intenses souvenirs.

«You will never walk alone», l’hymne emblématique de Liverpool FC. Parlez-nous de cette fantastique période…

J’affectionne plus particulièrement le football anglais, pratiqué avec une mentalité de gagneur et non pas de tricheur. Les 6 années passées à Liverpool furent la meilleure période de ma vie de footballeur avec notamment, en 2001, les victoires de la supercoupe de l’UEFA, de la coupe de l’UEFA, de la coupe d’Angleterre et de la coupe de la ligue d’Angleterre.

Combien de fois avez-vous été sélectionné en équipe suisse?

J’ai porté à 72 reprises le maillot de l’équipe nationale.

Et actuellement que devient Stéphane Henchoz?

Je suis entraîneur du FC Bulle, club de 1ère ligue et parallèlement je suis en train de poursuivre ma formation d’entraîneur en Angleterre. Je vois volontiers mon avenir dans le football.

Quels sont vos rapports avec la santé?

Pour un professionnel, la santé est primordiale. J’étais attentif à tous les détails en étant convaincu que 40% du succès était obtenu sur le terrain, le reste étant le résultat d’un comportement irréprochable en dehors du travail.

Article précédentAïe, mon estomac?
Article suivantEvent avec Natascha Badmann
Serge C. Ducret
Éditeur de vitamag®

A lire aussi