En tête à tête avec… Pascal Mancini

    Pourquoi avoir choisi ­l’athlétisme?

    Par hasard! J’ai gagné à Estavayer-le-Lac un concours réunissant les disciplines du sprint, du saut en longueur et du lancer du poids. J’ai ainsi été qualifié pour les Championnats fribourgeois et suisses, que j’ai remportés. Je me suis préparé tout seul, sans entraîneur, avec à la clef le titre de champion national.

    Le hasard avait bien fait les choses. Mais ensuite?…

    J’ai été multiple champion suisse cadet et junior. En 2005, dans le cadre du relais 4 x 100 mètres, nous avons terminé à la 4e place du Championnat d’Europe junior. Au niveau individuel, j’ai une pointe de regret quant à ma 13e place au Championnat du monde junior en 2008. J’ai disputé la course avec une mononucléose et j’avais subi une opération de l’appendicite 7 jours auparavant.

    Vous faites partie des 8 plus grands espoirs suisses en athlétisme! Comment s’est déroulée votre saison 2009?

    Je suis content! Bien qu’ayant eu un problème dans le passage du témoin, nous avons atteint le 12e rang du relais au Championnat du monde. Mais le point marquant de 2009 est sans aucun doute le record suisse du relais au meeting Weltklasse de Zurich.

    Je m’imagine l’ambiance…

    Et comment! Je n’avais jamais vécu cela avec tout ce public qui nous soutenait. Je n’avais même pas pris conscience que nous avions établi un nouveau record. C’est uniquement lorsqu’un sprinter américain est venu nous féliciter que j’ai compris notre performance.

    En tant qu’athlète, qui êtes-vous, Pascal Mancini?

    Je suis un passionné. Je recherche sans cesse la perfection. Me fixer un objectif et aller au-delà de mes limites fait partie de ma personnalité.

    Quels sont vos objectifs?

    Au bénéfice d’un départ rapide, j’ai déjà atteint le 12e rang du Cham­pionnat d’Europe indoor sur 60 mètres. Mon objectif est le titre européen à l’horizon 2013. Un autre but est une demi-finale sur 100 mètres lors des Championnats du monde ou des Jeux olympiques.

    Quel est votre rapport avec la santé?

    Une bonne santé fait partie intégrante de la vie d’un sportif. Je suis toujours attentif à l’aspect nutritionnel tout en me faisant plaisir. En fait, je suis surtout très à l’écoute de mon corps.

    - Publicité -