Accueil Non categorizzato En tête à tête avec... Michael Frey

En tête à tête avec… Michael Frey

L’avenir lui appartient!

L’emplacement du l’ex-stade du Wankdorf ne me laisse pas indifférent. Jeune, j’y accompagnais très souvent mon père, fervent supporter du club de la capitale. Une saucisse avec une tranche de pain et la victoire des YB suffisaient à son bonheur.
Le vieux stade a fait place à la magnifique enceinte du Stade de Suisse. Les protagonistes on changé: au revoir les Conz, Castella, Siegenthaler, Andersen, Müller, Trümpler… Place à une autre génération. Aujourd’hui, le rendez-vous est fixé avec le jeune et talentueux attaquant de 18 ans Michael Frey.

Pourquoi avez-vous opté pour le football?

Il faut probablement analyser mes gènes. Mon grand-père et mon père jouaient au football et mon frère évolue aussi en Super League avec le FC Thoune.

Avec quel club avez-vous débuté? Expliquez-nous votre brillant et rapide parcours.

J’ai débuté avec le FC Münsingen, puis le FC Thoune. International avec les U15, U17 et actuellement U19, je suis arrivé au BSC Young Boys à l’âge de 15 ans.

Quand avez-vous effectué votre premier match en Super League et en UEFA Europa League?

En 2012, à 17 ans, j’ai joué mon premier match de championnat suisse contre le FC Thoune. Durant la même année, j’ai fait mes débuts en Europa League et j’ai eu beaucoup de plaisir à affronter la mythique équipe du FC Liverpool.

Promis à un bel avenir et âgé de 18 ans… J’aimerais pourtant savoir quel est le plus beau souvenir de votre jeune carrière.

Jouer en Europa League a forcément marqué mon esprit, mais mon meilleur souvenir est sans aucun doute mon 1er but en Super League pour les Young Boys contre Sion.

Les footballeurs suisses sont très convoités par les clubs étrangers. Quels sont vos objectifs?

Évoluer avec un grand club étranger représente, bien sûr, un aboutissement pour tout joueur suisse. Mais, pour le moment, je n’y pense pas. Je veux évoluer, toujours évoluer et encore évoluer… tout en m’investissant totalement pour mon club actuel. J’aimerais, à l’aide de mes prestations, contribuer au succès des Young Boys et espère, à moyen terme, devenir titulaire de l’équipe nationale A.

Quels sont vos rapports avec la santé?

Je suis très sensible à tout ce qui touche à ma santé. Je suis attentif à ce que je mange et ne fréquente que très peu les fast-foods. Afin d’optimaliser mes performances, je suis suivi, entre autres,  par des conseillers nutritionnels et formateurs mentaux.

Serge C. Ducret
Éditeur de vitamag®

A lire aussi