Accueil Non classifié(e) En tête à tête avec... Gil Montandon!

En tête à tête avec… Gil Montandon!

Quelle santé!

Mon métier d’éditeur me procure de nombreuses satisfactions. Une rencontre avec Gil Montandon fait partie de ces moments privilégiés. Elle ne se limite pas à l’interview d’une véritable légende vivante du hockey sur glace suisse. «En tête à tête» avec Gil Montandon, c’est aussi passer un mo­ment riche au niveau humain avec une personnalité attachante.

Où avez-vous commencé le hockey sur glace?

A Neuchâtel avec l’équipe des Young-Sprinters, à l’âge de 12 ans.

Avec quels clubs avez-vous évolué?

Mes premières cinq saisons ont été avec Neuchâtel, suivies d’une au Lausanne HC, puis cinq avec Fribourg-Gottéron, ensuite dix sous le maillot du SC Bern avant de revenir pour la deuxième fois à Fribourg, où je joue actuellement ma dixième saison.

Vous jouez en ligue ­nationale A depuis 25 ans. Citez-nous quelques chiffres révélateurs de votre exceptionnelle carrière.

A ce jour, j’ai joué plus de 1000 matchs dans cette ligue, marqué plus de 400 buts et distribué plus de 450 passes de goal. J’ai également été sélectionné à 185 reprises en équipe nationale, jouant 12 championnats du monde A et B ainsi que 2 JO.

Vous avez 43 ans et vous évoluez toujours en ligue nationale A.

Quel est votre secret?

Je me suis forgé, depuis mon adolescence, une attitude de gagneur. J’ai développé une grande volonté pour le travail physique, liée au plaisir du jeu, ce qui m’a permis de m’offrir une si longue carrière. Bien entendu, je ne bois pas d’alcool, je mange très sainement et suis à l’écoute de mon corps pour les phases de repos.

Quelques mots sur votre famille.

Je suis marié, père de deux garçons de 14 et 17 ans, dont le cadet évolue avec le HC Fribourg-Gottéron et l’aîné avec Neuchâtel.

Quand s’arrêtera Gil Montandon?

Sans vouloir forcément l’annoncer, je joue probablement ma dernière ­saison, tout en me disant que c’est l’avant-dernière pour ne surtout pas la bâcler.

Justement, que ferez-vous après le hockey sur glace?

Je resterai dans le hockey pour mettre au service des autres mon bagage accumulé pendant toutes ces années. Je serai également dans la direction d’un nouveau centre de sport nommé «PALAESTRA», actuellement en construction dans la commune de Farvagny.

Serge C. Ducret
Éditeur de vitamag®

A lire aussi