Accueil Non categorizzato En tête à tête avec... David Girardet

En tête à tête avec… David Girardet

Bien dans sa tête… bien dans ses chaussures!

David Girardet me reçoit avec cordialité dans son magasin à l’enseigne de «Trilogie Sport», spécialisé en chaussures de course à pied, de nordic walking et de triathlon. Le père de 2 enfants et athlète polyvalent se sent à l’aise dans cet univers. Et pour cause! Fort de son expérience, David Girardet ne peut que vous prodiguer de bons conseils pour trouver… la chaussure à votre pied.

Triathlète, duathlète, coureur à pied… Par quel sport avez-vous commencé?

Adolescent, je n’étais pas très sportif. Le décès d’un cousin et le désir de grader à l’armée m’ont incité à commencer la course à pied, le VTT et l’aviron. Ma première participation à un triathlon s’est soldée par une victoire.

Deuxième du championnat suisse du triathlon en 2007, trois participations à l’Ironman d’Hawaï, champion du monde junior de duathlon par équipe… Pourquoi avoir opté pour les 100 km en course à pied?

J’avais décidé d’arrêter le triathlon, mais j’ai continué à m’entraîner pour la course à pied. Un client de mon magasin m’a suggéré de «monter» sur les 100 km. Et voilà comment j’ai tenté cette expérience.

Et avec quel succès! Vous avez remporté deux fois les 100 km de Bienne et terminé 17e au championnat du monde de Gibraltar.

Mes deux victoires aux 100 kilomètres de Bienne représentent mon meilleur souvenir. Je n’ai malheureusement pas pu atteindre mon objectif en 2013, soit réaliser un troisième succès et descendre en dessous des 7 heures.

Pour mieux comprendre votre performance de 2010 à Bienne, laissez votre modestie de côté. Dites-nous votre temps sur le dernier kilomètre…

A 10 kilomètres de l’arrivée, je pointais en 10e position. J’ai terminé en parcourant le dernier kilomètre en environ 2’58 -3’04 (Rédaction: Les connaisseurs apprécieront!).

Parlez-nous brièvement de votre entraînement…

J’effectue deux séances par jour. Lors de périodes d’entraînement durant l’hiver en altitude à St. Moritz, je cours jusqu’à 350 kilomètres par semaine et dans la neige.

Une dernière question. Quels sont vos rapports avec la santé?

J’ai une très bonne hygiène de vie. Pas de café, ni d’alcool. En outre, j’achète mes aliments avec une stricte sélection qualitative. Je désire ajouter que je suis croyant et c’est à Dieu que je me réfère quand je cours.

A lire aussi