Diagnostic: cancer du poumon!

Ces chiffres sont effrayants. Cepandant, en comparaison avec d’autres types de cancer, le cancer du poumon fait l’objet de bien peu d’attention de la part des médias et du public. Mais cette situation doit changer – en novembre pour commencer. Le mois de novembre est en effet le mois international du cancer du poumon (Lung Cancer Awareness Month, LCAM). En Suisse, il est organisé pour la quatrième année consécutive par un comité médical composé de six médecins. Ces éminents spécialistes du cancer du poumon (oncologues et pneumologues) exercent dans toutes les régions linguistiques de la Suisse et sont tous les jours sur le front pour combattre le cancer du poumon. Et les nouvelles du front sont quelquefois bonnes: en Suisse, le taux de survie à cinq ans (14%) est le plus élevé d’Europe* – et ce grâce à une prise en charge médicale multidisciplinaire de qualité.

Les fumeurs ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes…

Dans 80% des cas, le cancer du poumon est dû au tabagisme.1 La question suivante est par conséquent légitime: les personnes touchées ne sont-elles pas responsables de ce qui leur arrive? Réponse du Dr Solange Peters, membre du comité médical du LCAM, Cheffe de clinique, Centre pluridisciplinaire d’oncologie Hôpital universitaire de Lausanne (CHUV): «Oui, les fumeurs sont partiellement responsables de leur maladie. Cela dit – et c’est très important de le souligner –, ils n’ont pas mérité de tomber malades. Personne ne mérite de tomber malade. Nous devons de savoir soigner sans aucun jugement de valeur sur les choix de chacun. Tant qu’ils sont en bonne santé, les fumeurs sont des citoyens respectés, des collègues appréciés et aimés et des personnes estimées. Et ils le restent au même titre une fois atteints d’un cancer du poumon!»
 

Partenaires fidèles du LCAM

En leur qualité de partenaires de longue date du LCAM, la Ligue pulmonaire suisse et la Société suisse de pneumologie offrent leur soutien au comité médical. Ainsi, pendant le LCAM, la Ligue pulmonaire suisse propose un service téléphonique (PneumoTél); par ailleurs, un pneumologue répond en novembre en ligne à des questions sur les affections touchant les poumons et les voies respiratoires. Des pin’s LCAM peuvent en outre être commandés gratuitement sur Internet. Représentant une grue, ces pin’s permettent à ceux qui les portent de
témoigner leur solidarité avec les personnes atteintes d’un cancer du poumon.
(www.liguepulmonaire.ch)

Une mer de lumière pour une meilleure acceptation

Lors de la journée mondiale contre le cancer du poumon (le jeudi 17 novembre 2011), deux opérations bougies symboliseront la lutte contre le cancer du poumon et l’engagement en faveur d’une meilleure acceptation des personnes malades au sein de l’opinion publique. A Winterthour, l’association Lunge
Zürich formera deux lobes pulmonaires de lumière. Le même jour, à Weinfelden, la Ligue pulmonaire de Thurgovie et la Ligue contre le cancer de Thurgovie créeront elles aussi des poumons de lumière. Chaque lobe pulmonaire sera constitué d’exactement 3000 bougies – une bougie en souvenir de
chacune des quelque 3000 victimes annuelles du cancer du poumon en Suisse, mais aussi une bougie pour réconforter et redonner de la force à toutes les personnes qui ont perdu un proche. A 18h30, dans
chacune des deux villes, un membre du comité médical du LCAM annoncera une minute de silence en
mémoire des personnes qui ont succombé à un cancer du poumon.
Image de l’opération bougies organisée à Fribourg lors de la journée mondiale 2010 contre le cancer du poumon, dans le cadre du
LCAM10: la Ligue pulmonaire fribourgeoise et la Ligue fribourgeoise contre le cancer ont allumé ensemble 10 000 bougies.
Journée Portes ouvertes à la Clinica Luganese, à Lugano

Le 24 novembre 2011, la Clinica Luganese ouvrira ses portes aux journalistes et au public. Les pneumologues répondront aux questions et la clinique proposera des tests respiratoires simples.(www.clinicaluganese.ch)

* Confédération suisse, Office fédéral de la statistique (OFS),
«Le cancer en Suisse: état et évolution de 1983 à 2007», Neuchâtel, 2011.

* Sant M et al. (2009). EUROCARE-4. Survival of cancer patients diagnosed in 1995–1999. Results and commentary. Eur J Cancer 45(6): 931-991.

 

Le comité médical

c/o Balanx, Zeltweg 9

8032 Zürich

T 044 250 85 85

E [email protected]

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles