Accueil Communiqués de presse Demander des questions, se protéger de manière qualifiée

Demander des questions, se protéger de manière qualifiée

Justement à une époque où tout le monde parle de partenariat, d’amour et de sexualité, sujets aussi à l’évidence omniprésents dans les médias, les  grossesses non désirées de teenagers, interruptions de grossesse ou risques accrus de maladies sexuellement transmissibles défraient souvent la chronique. Parents et experts sont enjoints d’intervenir au même titre comme partenaires aussi expérimentés que compétents dans la discussion avec les jeunes. Or, passer des informations sur Internet ou dans les médias à une discussion personnelle avec une personne de confiance peut déjà constituer un véritable défi pour un jeune.

Il y a contraception et contraception

Surtout quand il s’agit de la contraception hormonale, il est d’autant plus important que chaque femme trouve avec son médecin la méthode la plus appropriée pour elle. Ce conseil contraceptif peut avoir une influence importante au choix de la méthode, et avec ça aussi à la compliance. Quelle méthode soit le meilleur choix dépend de critères médicaux bien que l’âge et la situation de vie de la femme. Il est particulièrement important pour les jeunes femmes de se protéger en plus avec un préservatif afin d’éviter les infections sexuellement transmissibles. Pour les hommes, il n’y a pas tant de différentes méthodes, mais le grand choix de condoms peut ainsi être cause d’incertitude. Pas seulement la taille, mais aussi le matériel et la qualité jouent un rôle pour la fiabilité et le confort. Des contraceptifs hormonaux – toujours pas disponibles pour les hommes –, en particulier les méthodes qui n’ont pas besoin d’être utilisées tous les jours, correspondent bien au style de vie des femmes modernes. Patch, anneau, implant ou stérilet protègent d’une grossesse sur le long terme et ne s’oublient aussi facilement qu’une pilule. Bien sûr, il faut aussi soigneusement vérifier avec ces contraceptifs les facteurs de risque. Même les meilleurs médicaments peuvent aussi avoir des effets secondaires indésirables. En plus, ils n’offrent aucune protection des maladies.

Engagement pour la contraception

Avec la Journée mondiale de la contraception, il s’agit surtout de rendre attentifs les jeunes gens aux différentes possibilités de contraception. Ils peuvent y  contribuer de manière importante eux-mêmes. La «Youth Task Force» a été créée afin de donner un visage au message de la WCD aux quatre coins du globe.  Composé de personnalités jeunes, ouvertes et branchées, ce groupe original considère que sa mission majeure est de parler du thème de la contraception et d’intégrer dans sa vie les expériences ainsi échangées. Cette Youth Task Force tient un blog sur le site Web officiel du World Contraception Day, www.your-life.com, présente des vidéos et organise un chat.

Plus d’informations:

www.aids.ch
www.mysize.ch
www.plan-s.ch

A lire aussi

Sorties à VTT en toute sécurité

Quand arbres et rivières défilent sous vos yeux, le VTT allie sport et nature à l’état pur. Malheureusement,...

Peut–on prévenir les chutes des seniors ?

La perte de la masse musculaire et de la force figurent parmi les causes des chutes, si fréquentes, chez les seniors. Or, si les...

Améliorez la communication au sein de votre équipe

  Développez les aptitudes de communication au sein de votre équipe, vous améliorerez ainsi le climat de travail, l’énergie et vos performances.   Lors de notre dernier...

Journée mondiale de l’AVC, 29 octobre 2016: Agir correctement en cas d’attaque cérébrale

Une attaque cérébrale est un coup dur. Mais aujourd’hui, le traitement d’urgence évite de plus en plus de décès et de handicaps durables. La...

Sélénium… important ou dangereux?

Rien n'est toxique... et tout est toxique, ce n'est qu'une question de quantité. Paracelse en était déjà conscient. Alors que jadis on parlait presque exclusivement de la «toxicité» du sélénium, on sait aujourd'hui à quel point un apport correct de cet oligo-élément est important pour la santé. Sous nos latitudes, contrairement à certaines régions des Etats-Unis, les sols sont plutôt pauvres en sélénium et, par conséquent, notre alimentation n'en fournit pas toujours suffisamment.