Accueil Contre le soleil: bien choisir sa protection
Array

Contre le soleil: bien choisir sa protection

Le rayonnement solaire se compose de deux types d’ultraviolets: les UV A et les UV B. Alors que l’on a longtemps cru que seuls les UVB étaient responsables des cancers de la peau, on sait aujourd’hui que les UV A favorisent aussi l’apparition des tumeurs cutanées.

De plus, l’exposition au soleil conduit à une forte augmentation de la concentration en radicaux libres, ceux-ci pouvant être à l’origine de lésions génétiques, donc peut-être aussi des cancers. C’est pourquoi les produits solaires du futur contiendront, en plus des filtres UV, aussi des substances antioxydantes ou antiradicalaires (vitamines E et C, polyphénols) et éventuellement des enzymes réparatrices de l’ADN.

Forme galénique et type de filtre

Une protection solaire se présente sous une forme galénique précise: crème, lotion, liquide à vaporiser ou encore gel. Certaines crèmes contiennent en outre des liposomes. Ces particules ont une structure similaire à celle des cellules cutanées et «se fondent» dans l’épiderme pour déposer leur contenu, les filtres solaires, plus profondément dans la peau. Il en résulte une protection prolongée au cours de la journée et une plus grande rémanence (résistance à l’eau et à la transpiration). Deux types de filtres entrent aujourd’hui dans la fabrication des produits solaires: les filtres chimiques et les filtres mécaniques ou minéraux. Concernant les filtres chimiques, on sait que certains d’entre eux présentent une activité hormonale dont les implications sur la santé de l’homme et sur l’environnement font l’objet d’intenses recherches. Les filtres mécaniques (dioxyde de titane et oxyde de zinc) n’ont pas de telles caractéristiques; il faut donc leur donner la préférence chez les enfants.

A lire aussi

Le bouleau fleurit: qu’est-ce que le nouveau coronavirus signifie pour les personnes allergiques?

Les pollens de bouleau s’envolent de nouveau et provoquent des réactions allergiques: un nez qui coule, des yeux larmoyants et des troubles...

Des acides gras aux multiples bienfaits

Au même titre que la viande, les oeufs et le lait, le poisson est une excellente source de protéines, vitamines et minéraux. Contrairement aux autres aliments d'origine animale, le poisson contient moins de graisses et de cholestérol mais beaucoup d'acides gras oméga-3, précieux pour l'organisme.

Les oligo-éléments: des quantités infimes? infiniment importantes

S’il existe des substances dont la qualité n’a rien à voir avec la quantité, il s’agit bien des oligo-éléments. Bien que présents dans notre...

La chasse aux calories cachées

Manger équilibré peut sembler facile, à première vue. Il suffit de réunir les calories dont le corps a besoin, en évitant les...

L’homéopathie contre la grippe et les états grippaux

On ne le répétera jamais assez: les états grippaux, fréquents entre novembre et mars, résultent soit de refroidissements, soit d’une infection par l’un des...