Accueil Corps Bouche Connaissez-vous la lécithine de soja?

Connaissez-vous la lécithine de soja?

La lécithine est composée essentiellement de phospholipides, constitués d’acides gras, notamment polyinsaturés, et de phosphore. Elle est également très riche en choline et inositol, substances apparentées au groupe vitaminique B. La lécithine est présente tant dans le domaine animal que végétal et ses principales sources sont le jaune d’oeuf et le soja.

Elle est utilisée soit comme additif alimentaire (c’est d’ailleurs l’un des rares additifs ayant une valeur nutritive), soit comme complément alimentaire (disponible en capsules, comprimés à mâcher et granulés): dans ce cas, la lécithine employée est presque toujours celle extraite du soja.

Une arme efficace contre le cholestérol et les «mauvaises» graisses

Les multiples propriétés de la lécithine sont dues notamment aux acides gras polyinsaturés (AGPI) et à la choline. Les premiers luttent contre les dépôts de cholestérol et de graisses dans les artères. La choline, quant à elle, est en premier lieu un agent «lipotrope», qui s’oppose à l’accumulation et au dépôt des graisses autant dans les artères que dans le foie. Ainsi, d’un côté, elle agit en synergie avec les AGPI dans la prévention des maladies cardiovasculaires et, de l’autre, elle contribue au bon fonctionnement du foie.

En émulsifiant les graisses présentes dans les aliments, la choline favorise leur digestion. De plus, elle aide à prévenir les calculs biliaires. En effet, ceux-ci sont constitués essentiellement de cholestérol, que choline et AGPI contribuent à maintenir en solution.

La choline intervient encore dans la synthèse de l’acétylcholine, un neuromédiateur antidéprime, dont la production est diminuée lorsque notre moral n’est pas au beau fixe. Enfin, au même titre que les AGPI et le phosphore, la choline joue un rôle important dans le processus de la mémorisation. Avis aux étudiants soumis à un surmenage intellectuel et aux personnes dont la mémoire fléchit: les phospholipides constituent 25% du poids de notre cerveau!

Article précédentEchec aux mycoses vaginales
Article suivantLes infections fongiques
Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi

Les lauréats du aha!award 2010

La remise des aha!awards de cette année a eu lieu le 18 novembre 2010 à Berne. Le prix principal a été attribué à Christian Bohren pour son engagement de longue date dans la lutte contre l'ambroisie, une plante invasive hautement allergène. Une autre distinction est allée à Simone Graebner pour le développement de Foodcards destinées aux personnes atteintes d'allergies et d'intolérances alimentaires et à Minca Huber pour son livre pour enfants sur l'eczéma atopique. Le aha!award a été créé en 2007 par le Centre suisse pour l'allergie, la peau et l'asthme (aha!) sous le patronage de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Il récompense chaque année jusqu'à trois prestations et projets exceptionnels qui profitent directement aux personnes atteintes d'allergies.

Maux de tête ? Dolo-Spedifen® forte 400

À base d’arginate d’ibuprofène, Dolo-Spedifen® forte 400 agit en cas de maux de tête, de dents et de dos, ainsi qu’en présence de douleurs...

Refroidissement, rhume? Que faire pour passer le cap?

Contrairement à la vraie grippe, un refroidissement banal ne signifie pas forcément alitement et congé-maladie. Des symptômes légers à modérés sont toutefois bel et bien présents et signifient un réel inconfort. Que faire dans un tel cas?

Entre l’hiver et le printemps, soyez vigilants

Personnellement, je trouve que la période février-mars fait partie des plus éprouvantes de l’année. Avant de s’avouer vaincu, l’hiver lance sa dernière offensive, avec...

Favorisez vos défenses immunitaires, de manière efficace et naturelle

Rhume, céphalées et douleurs articulaires, par temps froid et humide et en hiver en général, les virus du rhume et de la grippe nuisent...