Accueil Soins Dermatologie Lutter contre l’hypertranspiration et les mauvaises odeurs

Lutter contre l’hypertranspiration et les mauvaises odeurs

La transpiration est un phénomène naturel et nécessaire à la thermorégulation. Mais l’hypertranspiration et les mauvaises odeurs corporelles peuvent être sources de mal-être. Rassurez-vous, des solutions très efficaces et bien tolérées existent.

La sueur a un pH acide et contient 99% d’eau, ainsi que des quantités infimes de minéraux, acides gras et protéines. La décomposition des cellules mortes par les bactéries cutanées est responsable des mauvaises odeurs.

Les causes de la transpiration

Elles peuvent être physiques (températures élevées, sport, ménopause), nerveuses (stress, peur, colère) ou être un effet secondaire de certains médicaments, tels que les antidépresseurs. Dans tous les cas, il est recommandé de:

  • laver soigneusement les endroits critiques pour éliminer les matières qui risquent de macérer,
  • privilégier les vêtements en fibres naturelles. Plus aérées, elles permettent de mieux évacuer la chaleur et limitent ainsi la prolifération bactérienne.

Déodorants et antitranspirants

On parle d’hyperhidrose lors d’hypertranspiration, susceptible de provoquer inconfort et mal-être.
Distinguons d’abord les déodorants et les antitranspirants.

Les premiers agissent en camouflant les odeurs ( via des substances parfumées) et en absorbant la sueur (comme le talc) ou en détruisant les bactéries (comme l’alcool). Les déodorants ne réduisent cependant pas la quantité de sueur sécrétée. Dans les cas les plus sévères, leur efficacité est donc limitée.

Les antitranspirants, quant à eux, régulent fortement la quantité de sueur émise par les parties traitées (en général, aisselles, paume des mains et plante des pieds) et en neutralisent l’odeur.

Une efficacité durable

Il existe de nombreux antitranspirants, adaptés à chaque besoin. Le principe actif réagit avec l’eau contenue dans la transpiration et rétrécit les pores. Par conséquent, la sueur ne peut pas remonter à la surface et son odeur est réduite. C’est seulement au bout de quelques jours que ce processus prend fin, suite à l’exfoliation naturelle de la peau. De tels produits agissant donc de 3 à 5 jours par application, ils ne doivent pas être utilisés plus de deux fois par semaine.

Pour une efficacité optimale, ils seront employés au coucher, sur une peau propre, saine et parfaitement sèche (les glandes sudoripares sont moins actives la nuit). Le lendemain, les parties traitées seront lavées à l’eau et au savon. L’absence de parfum dans les antitranspirants permet l’utilisation concomitante de déodorants parfumés ou de parfums.

Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi

Swisstransplant: La liste d’attente pour une greffe n’a jamais été aussi longue en Suisse! Aidez-nous: «Donnez avec le coeur!»

Berne (ots) - La fondation Swisstransplant mobilise la population suisse en faveur du don d'organes et de la transplantation et propose son aide.

Vos conseils en cas de diarrhée: une flore intestinale saine est le meilleur rempart

À la maison ou en voyage, les infections gastro-intestinales représentent une cause très fréquente de demande de conseils en pharmacie ou droguerie. Bien évidemment,...

Une décision importante en vue d?une stratégie Alzheimer coordonnée pour la Suisse

Yverdon-les-Bains, 12 mars 2012Aujourd’hui, le Conseil des États a accepté les motions Steiert et

Wehrli. La Confédération, ensemble avec les cantons et les organisations concernées, doit élaborer les données de base nécessaires pour un pilotage durable de la stratégie Alzheimer et définir les compétences à divers niveaux pour sa mise en place. Le Conseil des États a donc suivi la décision presque unanime du Conseil national. Se basant sur ses solides expériences en matière de démence, l’Association Alzheimer Suisse est prête à jouer un rôle actif lors de l’élaboration des prochaines étapes.

Promotion Santé Suisse publie son rapport d?efficacité 2011

Berne, le 17 avril 2012. Le rapport annuel 2011 de Promotion Santé Suisse est désormais disponible en ligne à partir d’aujourd’hui. Ce rapport fournit une vue d’ensemble des projets mis en œuvre durant l’exercice et montre l’impact des mesures engagées par la Fondation. Les programmes mis en œuvre par Promotion Santé Suisse, en collaboration avec ses partenaires, dans les domaines du poids corporel sain et de la santé psychique – stress, ont touché à ce jour plus de 100'000 travailleuses et travailleurs, près de 120'000 enfants et adolescents, et plus de 400'000 participants aux slow Up.

Le curcuma, l’épice aux mille vertus

La nature est un immense réservoir de trésors de valeur inestimable. Chacune à son tour, des plantes, telles que, l’ail, le millepertuis ou le...