Accueil Alimentation Sels minéraux & Oligo Fractures «de fatigue»: comment les éviter?

Fractures «de fatigue»: comment les éviter?

Au même titre que les fractures spontanées chez la personne âgée, les fractures dites de fatigue  sont dues à la décalcification osseuse.

Ainsi, en dépit du nom qu’on leur a attribué, ces fractures n’ont rien à voir avec la fatigue. Elles sont relativement courantes chez le sportif. En effet, elles se produisent généralement en période d’entraînement physique intense, qui implique des besoins accrus en calcium. Ce sel minéral est indispensable pour la santé et la solidité des os.

Gare à la carence en calcium!

Il va de soi que, si l’alimentation ne couvre pas ce besoin accru, la carence s’installe. Par conséquent, les os sont fragilisés et le risque de fracture augmente. La plupart des sportifs sont conscients de leur besoin élevé en magnésium, mais ne se soucient pas, ou pas assez, du déficit calcique qui les guette.

Or, si l’alimentation est carencée en calcium, un supplément de magnésium peut nuire à son assimilation et aggraver ainsi le déséquilibre.

Les bons réflexes

Concrètement, voici quelques recommandations destinées aux sportifs pour garantir un apport suffisant en calcium:

  • Faites la part belle aux laitages.
  • Privilégiez les eaux minérales calciques (Aprox, Contrex, Valser, etc.).
  • Adoptez, si possible, le soja et/ou ses dérivés.
  • Accordez-vous quotidiennement des fruits oléagineux et secs, ainsi que du chocolat au lait régulièrement.
  • Consommez souvent – si vous les aimez, bien sûr – des crevettes et des sardines, qui contiennent à la fois du calcium et du fer.
  • Faites régulièrement des cures de calcium, à raison de 500 à 1000 mg par jour.
Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi