Accueil Alimentation Boisson & Hydratation Café, «la pause santé»

Café, «la pause santé»

Après l’eau et le thé, les bienfaits «santé» de la troisième boisson consommée dans le monde. Un expresso par-ci, un cappuccino par-là, au gré de la journée? «Si. Allegro… ma non troppo».

De multiples bienfaits

Des recherches scientifiques montrent que les antioxydants contenus dans le café en quantité relativement importante interceptent les radicaux libres responsables du vieillissement en les neutralisant.

Par ailleurs, plusieurs études prouvent que la consommation de café est susceptible – jusqu’à un certain point – de diminuer le risque de contracter une affection chronique ou dégénérative, telle que le diabète de type 2, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, etc. Les polyphénols contenus dans le café participent, en synergie, à un effet prophylactique.

Le café a également des propriétés diurétiques, mais il contribue tout de même à l’apport quotidien en liquide de 1 à 2 litres par jour. La Société Suisse de Nutrition (SSN) le place d’ailleurs à l’étage des boissons recommandées dans la pyramide alimentaire suisse, à condition qu’il ne soit pas sucré.

A savourer sans privation, mais avec modération

Juste derrière la Finlande, qui occupe le premier rang (avec 12 kg de café par habitant et par an), la consommation totale de café brut en Suisse se monte à environ 6’000 tonnes, soit 8,2 kg par habitant et par an, ou l’équivalent de 1’300 tasses de café.

Une tasse de café (125 ml) contient environ entre 60 et 135 mg de caféine. Tout dépend, en fait, de la préparation et de la vitesse de passage de l’eau: bien qu’il soit plus fort en goût, un expresso s’avère ainsi plus «léger» qu’un café filtre.

Malgré les multiples vertus de ce breuvage, inutile de forcer la dose! Selon l’European Food Safety Authority (EFSA), la consommation doit rester inférieure à 400 mg de caféine par jour, afin de demeurer sans risque pour la santé des adultes.

Les femmes enceintes et les jeunes mamans devront restreindre encore plus leur consommation. En effet, au cours de la grossesse, le métabolisme de la caféine est ralenti; ses effets se font ressentir plus longtemps. De plus, le foie du nourrisson étant immature, son organisme a besoin de plus de temps pour éliminer cette substance que celui d’un adulte.

Ainsi, la Société suisse de nutrition recommande que les femmes enceintes et allaitantes consomment avec modération les boissons contenant de la caféine (café, thé, cola), soit pas plus d’1 à 2 tasses de café ou 4 tasses de thé par jour.

A lire aussi

En route avec la Fondation Suisse de Cardiologie et Suisse Rando

La marche est l’une des activités sportives les plus saines: elle maintient en forme le cœur et les vaisseaux, raffermit le mental et réduit le stress à néant. Une excellente raison pour que la Fondation Suisse de Cardiologie et l’association Suisse Rando invitent chacun-e, entre le 25 septembre et le 2 octobre 2011, à se joindre à leurs "Randonnées pour le cœur” accompagnées.

Viburcol® N – le suppositoire homéopathique pour petits enfants

La sensibilité de l’organisme des petits enfants requiert une approche thérapeutique prudente. Les suppositoires pour bébés et petits enfants Viburcol® N régulent de façon...

La grippe, le rhume et leurs amis

Tout a déjà été dit sur l'hiver, le froid et les infections qui en résultent... Et pourtant, invariablement, chaque année renouvelle son lot de pathologies hivernales sans que l'on puisse y échapper. Il convient donc d'être fataliste et pragmatique: s'il faut être malade, autant disposer des meilleures armes pour se soigner!

Globules blancs à la baisse

Les globules blancs, dont le nom scientifique est leucocytes, jouent un rôle important dans la défense de l’organisme contre les agents infectieux.

Un trio qui garantit notre bien-être

Pour de nombreuses personnes, le mot tryptophane est inconnu. Et pourtant, c’est un élément clé de notre bien-être mental. Le tryptophane est un...