Accueil Vie Mon animal & moi Bien nourrir son chien : les aliments à privilégier selon l’âge

Bien nourrir son chien : les aliments à privilégier selon l’âge

Mâle ou femelle, stérilisé(e) ou non, plutôt sportif ou sédentaire… Chaque type de chien doit bénéficier d’une alimentation adaptée. L’âge est également un paramètre important à prendre en compte. À l’instar des humains, les chiens n’ont pas les mêmes besoins lorsqu’ils sont petits que lorsqu’ils sont âgés. Voici quelques conseils pour bien nourrir votre compagnon à chaque étape de sa vie.

S’il est possible de cuisiner soi-même les repas de son animal, les produits industriels sont toutefois très largement utilisés. Et pour cause : en choisissant un produit de qualité, on peut être certain que son chien bénéficiera chaque jour des éléments nutritifs essentiels à son développement. Bien souvent d’ailleurs, les marques d’alimentation animale déclinent leurs produits selon la race et/ou l’âge.

Chiot : des aliments riches en minéraux

Un jeune chien doit bénéficier de tous les nutriments indispensables à sa croissance. Si possible, choisissez un produit adapté à sa race, pour un développement optimal. Vers 2-3 mois, la nourriture doit être distribuée en quatre repas quotidiens, puis 2 à 3 repas pour les 4-6 mois, pour finir à 2 repas pour les chiots de plus de 6 mois.

Les jeunes chiens doivent avoir une alimentation riche en calcium et en phosphore, pour renforcer ses défenses immunitaires. Ses besoins énergétiques sont très importants : il peut brûler jusqu’à trois fois plus de calories qu’un chien adulte ! Pour les satisfaire, privilégiez des aliments très riches en protéines de qualité et en minéraux essentiels. Jusqu’au terme de sa croissance, ses besoins caloriques augmentent continuellement.

Par ailleurs, choisissez des aliments fermes et croquants, afin de renforcer la dentition de votre chiot. S’il semble apprécier une marque d’aliments et ne présente pas de problèmes digestifs particuliers, évitez d’en changer (contrairement aux humains, les chiens n’ont pas besoin de varier leurs repas).

alimentation chien âgé
Moins actif, le chien âgé prend facilement du poids.

Chien adulte : un régime adapté à son mode de vie

À l’âge adulte, le chien se contentera d’un seul repas par jour. On peut toutefois fractionner la ration pour limiter les risques de torsion de l’estomac. Pour la même raison, évitez de le nourrir juste avant ou juste après une activité physique. Cela favorisera par ailleurs une meilleure digestion. De plus, comme à n’importe quel âge de sa vie, ne donnez rien à votre animal entre les repas !

L’alimentation de votre chien sera déterminée par son mode de vie. S’il est très actif, vous pouvez choisir des aliments à un taux plus élevé de graisses, de protéines et de vitamines. La vitamine B12 permet notamment de puiser efficacement l’énergie des aliments. En revanche, si votre chien est plutôt sédentaire, optez pour des formules allégées, conçues pour lui éviter le surpoids.

Chien senior : attention au surpoids et à la déshydratation !

Passé un certain âge, votre chien devient moins actif. Son métabolisme ralentit, sa masse graisseuse augmente et il peut souffrir de déshydratation. Un peu comme ses maîtres, finalement ! Ainsi, les chiens seniors doivent adopter une alimentation moins calorique, mais riche en protéines. En outre, on divisera sa ration quotidienne en deux repas, afin qu’il s’alimente en plusieurs fois, en petites quantités.

Les morceaux d’aliments devront être faciles à avaler ; n’hésitez pas à opter pour une taille de croquettes plus petite si nécessaire. Si vous préparez vous-mêmes les repas de votre chien, il est conseillé d’y ajouter des compléments alimentaires (fer, calcium, zinc, vitamines) essentiels à cet âge. Demandez conseil à votre vétérinaire. Les produits industriels couvriront, quant à eux, tous les besoins de votre chien âgé.

Pour qu’il s’hydrate suffisamment, veillez à ce que sa gamelle d’eau soit pleine en permanence. Enfin, si votre animal éprouve des difficultés à baisser la tête, pensez à placer sa gamelle un peu plus en hauteur.

Attention : toute modification de l’alimentation de votre chien devra s’effectuer de façon progressive. Il faut commencer par mélanger un peu de la nouvelle « recette » à son alimentation actuelle, en inversant peu à peu les proportions jusqu’à la remplacer complètement (sur une semaine environ).

A lire aussi

Burgerstein Phosphatidyl-Serin PS Pour les têtes pensantes

La phosphatidylsérine pour améliorer les capacities de performance cérébrale.

Burgerstein Phosphatidyl-Serin PS peut apporter une contribution importante dans l‘amélioration et le maintien des facultés cognitives (mémoire, concentration, capacité d‘apprentissage).

Le climatère n’est pas l’apanage des femmes!

Que faire pour remédier à la baisse de rendement qui accompagne la ménopause? Le terme de «ménopause» désignait jusqu'ici la phase de transition hormonale vers...

Le coenzyme Q10 ? fournisseur d’énergie et protecteur cellulaire

Le coenzyme Q10 est une substance physiologique dont nos cellules ont besoin pour fournir de l'énergie à partir de l'alimentation. De plus, comme antioxydant, elle protège des radicaux libres.

Les rhumes d’hiver, une fatalité?

Aux premiers symptômes de refroidissement - picotements et léger écoulement nasal - il faut songer à la vitamine C et à l'oligo-élément zinc. Ces...

Faites-vous du bien, avec plaisir!

Si on se nourrit de façon équilibrée, on n’a pas besoin de prendre des vitamines en supplément, n’est-ce pas?