Accueil Affections respiratoires bénignes: dégagez!
Array

Affections respiratoires bénignes: dégagez!

L’automne est de retour, avec son lot de refroidissements, de rhumes et d’états grippaux. Ces pathologies sont généralement d’origine virale (plus de 200 virus sont impliqués dans la survenue de rhumes!) et sont favorisées par le froid, l’humidité ou les brusques variations de température, ainsi que par la fatigue et le stress.

Il est préférable de se soigner dès le début des troubles, afin d’éviter les redoutables surinfections bactériennes qui touchent préférentiellement les poumons, les sinus ou les oreilles. Le traitement est symptomatique et consiste avant tout à lutter contre l’obstruction du nez en éliminant les sécrétions qui l’encombrent. Les antalgiques et les anti-inflammatoires, ainsi que les anti-infectieux locaux représentent également des armes efficaces.

Outre les médicaments utilisés par voie orale, des inhalations à base d’un mélange d’huiles essentielles se révèlent d’une grande efficacité dans ces affections respiratoires banales grâce à leur action décongestionnante et antiseptique. Diverses préparations sont disponibles: pommades, solutions, comprimés. Ces essences (camphre, menthol, eucalyptus, térébenthine?), diluées dans de l’eau très chaude, permettent de restaurer la perméabilité des voies respiratoires, tandis que leur température, plutôt élevée, réchauffe suffisamment la muqueuse nasale pour que la multiplication des virus en soit provisoirement perturbée. Pour renforcer cet effet, il faut éviter de sortir au froid aussitôt après l’inhalation. Le lavage préalable des fosses nasales, suivi d’un mouchage permet un contact optimal de la muqueuse avec les principes actifs inhalés. En phase aiguë, il convient de pratiquer trois ou quatre séances par jour, de cinq à dix minutes chacune. Néanmoins, compte tenu de la forte concentration en dérivés terpéniques de ces constituants, ce traitement est réservé aux enfants de plus de 7 ans. Les pommades présentent l’avantage d’être également utilisables en onction sur la poitrine ou sur le dos afin de décongestionner les voies respiratoires, mettant ainsi à profit l’action stimulante des sécrétions bronchiques des essences. De plus, l’effet balsamique de ces préparations permet un soulagement rapide avec diminution de la sensation d’inconfort respiratoire.

A lire aussi

Un duo synergétique

On appelle «conutriments» les substances présentes dans les aliments et les suppléments nutritionnels, qui agissent en synergie dans différents domaines. Parmi ceux-ci, figurent la...

Mal des transports, un mal récurrent surmontable

Trouble banal mais très désagréable, la naupathie ou cinétose, communément appelée mal des transports, est caractérisée par un dégoût subit, des nausées et des vertiges, ainsi que, le plus souvent, par une sudation excessive.

La mémoire, un capital à entretenir

La concentration intellectuelle: un outil très prisé par la civilisation moderne. Découvrez les mesures les plus efficaces pour améliorer le rendement cérébral, ainsi que pour prévenir et combattre la baisse de mémoire liée au surmenage, à l'épuisement et à l'âge.

Percées dentaires: interdiction de souffrir

C’est en général vers 6-8 mois que sort la première dent: une véritable épreuve dans la vie du nourrisson et… de ses parents désemparés,...

Préserver la flore vaginale

Une flore vaginale en bonne santé est composée d’une multitude de lactobacilles. Bien adaptée, l’hygiène intime garantit le précieux équilibre de la flore vaginale...