Accueil À propos 50% de la population suisse a au moins un contact par an...

50% de la population suisse a au moins un contact par an avec Vitamag!

Chaque année, Vitamag touche entre 3,5 et 3,8 millions de Suisses sur ses différents supports, appréciés des consommateurs finaux dans toutes les régions du pays. Autrement dit, au moins une fois par année, presque 50% de la population du pays a un contact avec notre média, nos contenus et les communications de nos clients.

Conservateur, ce calcul n’inclut que les audiences certifiées par des tiers – l’audience réelle totale est donc plus grande.

Comment nous arrivons à ce chiffre?

La question est pertinente. Et, dans la lignée de la politique de transparence et de reporting de notre éditeur Verticalizer, nous vous donnons tous les détails de ces calculs ci-dessous. Ce chiffre découle de l’audience cumulée sur toutes les plateformes et tous les supports de distribution de notre marque.

Toutes vos questions et remarques, ainsi que des demandes plus détaillées, sont bienvenues.

Une version imprimée qui circule

Tout d’abord, la version imprimée: elle sort à 150’000 exemplaires, deux fois par an. Nos analyses montrent que ces titres sont majoritairement appréciés par des consommatrices (61% à 67%), qui ramènent le titre à la maison.

En analysant les demandes d’échantillons ou d’autres outils de collecte de données personnelles, il apparaît que l’audience de nos médias est réellement de tous les âges – jeunes adultes, famille, baby boomers et personnes âgées. Avec son design moderne et percutant, ses articles variés et son format pratique, Vitamag peut vraiment intéresser toute la famille et rester plusieurs jours sur la table du salon ou de la cuisine.

Sur cette base, nous faisons le postulat d’un taux de circulation de 2,21, en nous basant sur les statistiques de la Confédération sur la taille moyenne de ménages en Suisse. Pour rappel, le taux de circulation est le nombre de fois où le même exemplaire d’un imprimé est lu par une personne (taux = 1) ou plus (taux > 1); les publicités et les taux ménage sont systématiquement un taux plus bas que 1, car ils finissent souvent dans la corbeille avant même la première lecture.

L’audience de print peut donc se calculer comme suit: 150’000, 2 fois par an, avec un taux de circulation de 2,21, soit 663’000 lecteurs annuels (150’000 x 2 x 2.21).

Des audiences digitales, certifiées par des tiers

Nous additionnons toutes les audiences certifiées que nous avons sur nos différents médias électroniques (site Internet et présence sur les réseaux sociaux).

Certifié par le leader suisse NetMetrix/MediaPulse, notre site Internet propose du contenu dans les 3 langues, tous les jours. C’est le seul site uniquement consacré à la santé qui fait l’objet d’une certification indépendante. Avec un trafic en augmentation constante depuis la reprise du titre par Verticalizer et le lancement du nouveau site web, notre nombre de pages vues moyen du dernier trimestre se situe à un peu plus de 30’000 pages vues par mois. Sur ces pages vues, on remarquera aussi des temps de présence particulièrement longs – ce qui démontre une « vraie » lecture des contenus par les visiteurs.

Projeté annuellement, sur 2021, nous pouvons tabler sur un minimum de 30’000 impressions de pages par mois, soit 360’000 contacts réels par année. Comme souvent, les statistiques de Google Analytics sont plus favorables aux éditeurs (42’003 pages vues en octobre, au lieu des 35’938 de NetMetrix), mais nous laissons ces chiffres de côté, car ils ne sont pas très utiles pour les annonceurs Suisses.

Présence Facebook: nécessaire et en croissance

Contrairement au site web, qui suppose une action volontaire de la part du visiteur, le succès sur Facebook est à la fois plus simple (l’audience est déjà présente) et plus complexe (la compétition est énorme), notamment dans le secteur de la santé (sujet sensible, où toutes les publications et une grande partie des promotions ne sont pas autorisées). Naturellement, les résultats d’audience sont donc importants et alors que la Suisse compte 4’578’000 habitants avec un compte Facebook, une présence accrue sur ce réseau est une nécessité, pas une option.

Avec une portée de nos publications moyenne de plus 471’000 contacts et env. 33’000 interactions concrètes par mois, nous arrivons à une projection annuelle de portées de nos publications de 5,69 millions de contacts et un minimum de 405’000 interactions réelles, mesurées et volontaires, par année. Certaines semaines, les résultats explosent, comme la semaine passée où nous avons établi en une semaine les contacts normalement faits en un mois… Les raisons de ce pic d’audience pouvant être exogènes (météo, confinement), comme endogènes (contenus plus pertinents, campagne de promotion).

Dans le contexte de questionnement sur les méthodes de décompte internes à Facebook, nous réduisons les résultats de portée de 50% et nous incluons le chiffre des interactions concrètes et mesurables par tous, soit un minimum de 405’000 interactions réelles par an, dans le compte de contacts de la portée. Au total, on ajoute donc 2’845’000 contacts via notre présence Facebook.

Un contact annuel avec 50% de la population suisse

Au total, en cumulant les contacts du print (663K), du web certifié (360K) et de 50% de l’audience indiquée par Facebook (2845K), notre total annuel atteint 3’868’000 contacts. Conservateur, ce calcul ne prévoit pas l’augmentation régulière de l’audience digitale, alors que celle-ci progresse chaque mois. Le calcul n’inclut pas non plus l’audience non mesurée par NetMetrix, la présence sur d’autres supports et toutes les audiences qualifiées générées par nos divers médias B2B (Vita-OTC, [email protected], VitaNews).

Nous nous réjouissons de 2021 et de partager avec vous les résultats en progression de nos supports !

A lire aussi