Image Voir l'édition papier Abonnement
News
la Journée des malades 2019

Avoir des connaissances sur la santé est une force dans toutes les circonstances de la vie Berne, mars 2019. Détenir un savoir et pouvoir l’appliquer est important pour vaincre une maladie, pour vivre avec ou pour reprendre pied dans l’existence après un accident. Les spécialistes sont unanimes à le reconnaître. Mais quelles connaissances sont nécessaires et à quel moment? Avec la prolifération des sites Web, des blogs, des émissions scientifiques et des organisations de patients, ne dispose-t-on pas déjà de trop d’informations? Cette avalanche ne rend-elle pas plus difficile le tri entre les données pertinentes et celles qui ne le sont pas? Avec pour thème «Savoir nous rend fort!», la Journée des malades 2019 se penche sur ce défi et sur de nombreux autres gravitant autour de ce sujet. Elle souhaite à cette occasion inviter la population à parler de la santé et à échanger sur les maladies et les handicaps. Car, dans de nombreux cas, le savoir se renforce dans le dialogue avec autrui. La «Journée des malades» est bien ancrée dans le calendrier annuel de la Suisse. Des milliers de personnes participeront le dimanche 3 mars 2019 par des concerts, des visites et la remise de cadeaux dans les hôpitaux et les EMS, ainsi que lors de services religieux et de manifestations de solidarité. La Journée des malades n’existerait pas sans l’association du même nom qui, une fois par an, sensibilise la population à un thème particulier ayant trait à la santé et à la maladie. L’objectif est de réunir les bien-portants et les malades et de lutter contre l’isolement des personnes en mauvaise santé. Mais également de rendre hommage aux milliers de personnes qui s’engagent régulièrement en faveur des personnes malades ou souffrant de handicap.   Détenir un savoir et pouvoir l’appliquer est une ressource importante Dans une étude allemande de 2012 qui posait la question de l’information en cas de maladie grave, 60% des sondés ont répondu qu’ils voudraient tout savoir sur leur affection et les différentes possibilités de traitement. Les experts considèrent que ce chiffre est valable pour la Suisse également. Ce désir est légitime car celui qui comprend les conséquences de la maladie ou le changement dans l’existence qu’elle implique pour lui-même et ses proches peut développer ses propres stratégies afin de maîtriser son quotidien et mieux suivre son traitement. Les professionnels de la santé jouent, bien entendu, un rôle important dans la transmission des connaissances. Mais il est prouvé que les personnes concernées ne saisissent que 40 à 45% des informations délivrées lors des discussions avec les spécialistes. C’est pourquoi d’autres offres et sources d’information sont nécessaires, pour les patients comme pour leurs proches. Une information empreinte de respect et sur pied d’égalité est nécessaire. L’information sur la santé doit être claire, simple, compréhensible et fiable. Elle doit être délivrée là où les gens se trouvent et être à bas seuil: cela signifie qu’elle doit être aussi accessible à des personnes issues de la migration, disposant de connaissances limitées des langues nationales. D’autres malades et leur entourage peuvent aussi être des vecteurs d’information crédibles et précieux. On estime qu’aujourd’hui un patient sur cinq cherche un soutien dans les communautés en ligne. Les groupes d’entraide et autres offres «Peer to Peer» peuvent être d’un grand secours. Notre site Web www.journeedesmalades.ch propose à la rubrique «Service» des liens vers des offres d’aide et des informations concernant la santé et la maladie, ainsi qu’une bibliographie et une fiche d’information approfondissant le thème de cette édition. En outre, la rubrique «Activités» donne un aperçu des manifestations organisées pour la Journée des malades 2019.   Source: Association "Journée des malades"

Lire la suite
Vitamine D3 piccolo en tube compte-goutes pratique, il est idéal pour les enfants

Vitamine D3 en tube compte-gouttes pratique, il est idéal pour les enfants. La vitamine D est indispensable à une croissance saine et au bon développement des os chez les enfants. Les bébés et les jeunes enfants ne peuvent pas être exposés directement au soleil et ne reçoivent que peu de vitamine D par le biais de leur alimentation. Un apport supplémentaire en vitamine D3 est donc particulièrement recommandé. Le nouveau D3 piccolo disponible en tube compte-gouttes pratique est très facile à doser et sa solution huileuse le rend parfaitement adapté aux enfants. 2 à 3 gouttes par jour de vitamine D3.   https://www.streuli-pharma.ch/fr/streuli-news-fr/1098-piccolo-fr source: Streuli Pharma AG  

Lire la suite
Favorisez vos défenses immunitaires, de manière efficace et naturelle

Rhume, céphalées et douleurs articulaires, par temps froid et humide et en hiver en général, les virus du rhume et de la grippe nuisent à notre santé. Tout particulièrement pour les personnes exposées à un stress important ou qui se déplacent beaucoup en public, le risque de contagion est encore plus élevé. Mais en mettant en marche son système immunitaire assez tôt, il est possible d’améliorer ses chances de gagner le combat contre les virus et bactéries.   A cet égard, Strath Immun offre aussi une solution naturelle. Enrichi en zinc naturel, Strath Immun soutient le fonctionnement normal du système immunitaire et protège les cellules du stress oxydatif. Il peut être pris aussi bien pour traiter les refroidissements qu'à titre préventif.   De précieuses substances vitales Strath Immun repose sur la levure végétale plasmolysée contenant plus de 60 substances vitales 100 % naturelles, laquelle est enrichie en zinc. Le zinc favorise le fonctionnement normal du système immunitaire et protège les cellules du stress oxydatif. Les substances vitales contenues dans Strath Immun sont présentes dans un équilibre biologique idéal et peuvent être parfaitement assimilées par l'organisme.   Une solution douce et efficace Strath Immun répond à la demande de solutions naturelles et bien tolérées en cas de problèmes de santé. Le produit est exempt de tout composant animal et ne contient aucun ingrédient d'origine animale. Aussi convient-il tout à fait aux végétariens et aux véganes. De plus, Strath Immun est sans gluten, sans lactose et sans sucre. Aucun édulcorant, colorant, arôme ou agent de conservation fabriqué artificiellement n'est rajouté. Strath Immun est disponible dans le commerce spécialisé en boîtes de 100 ou 200 comprimés.   Conseils pour maintenir de bonnes défenses immunitaires: Avoir une alimentation saine et riche en substances vitales Pratiquer du sport de façon modérée Se promener au grand air Faire le plein de lumière du soleil Prendre du temps pour se détendre Dormir suffisamment   www.bio-strath.com Source: Bio-Strath AG

Lire la suite
 
Editorial

De l’importance du semainier

La polymédication, notamment chez la personne âgée, est associée à un risque d’effets indésirables, de surdosages, d’interactions médicamenteuses et d’erreur de prise. Le risque d’interaction médicamenteuse est de13% lors de la prise de 2 médicaments, de 38% avec 4 et de 82% avec 7 ou plus. Des effets indésirables survendraient chez 14,6 à 35% de seniors de plus de 65 ans et un tiers d’entre eux seraient évitables. Face à ces chiffres, peut-on encore douter de l’utilité d’un semainier?

Lire la suite

 
Interview

Romain Ducret: La victoire sur soi est la plus grande des victoires

Les références de Romain Ducret sont du côté de l’Antiquité: Platon, Socrate, Sénèque. Que ce soit au niveau professionnel ou dans le sport, il aide l’individu à découvrir, puis développer ce que chacun possède: son potentiel. Platon n’a-t-il pas dit: «La victoire sur soi est la plus grande des victoires.» A 60 ans, il réalise encore et toujours de beaux défis. Vous avez pratiqué de nombreux sports dont le football. Mais comment en êtesvous venu à cette passion débordante pour la montagne et le ski-alpinisme? Peut-être les gènes y sont pour quelque chose! Ma maman m’a transmis cette passion et m’a fait découvrir à l’adolescence cet univers extraordinaire. Vous avez gravi des centaines de «3000 m et 4000 m» et participé à des centaines de courses de ski-alpinisme dont la Patrouille des glaciers (110 km effort et 8000 m de dénivelé). La presse a relaté que vous seriez le seul à avoir participé à toutes ses éditions? Le seul, je ne sais pas. Mais nous ne devons pas être nombreux à les avoir toutes réalisées depuis 1984. En toute honnêteté, je ne compte pas, car le plaisir est incalculable. Plus d’infos: RTS TJ Le 19.30 La patrouille des glaciers, épreuve mentale autant que physique, www.gmrh.ch/articles-de-presse A 60 ans, vous avez à nouveau effectué la Patrouille des glaciers de Zermatt à Verbier, puis, comme chaque année, un beau défi avec deux coéquipiers. Quelques précisions? En une traite et en moins de 22 heures, nous avons effectué à vélo le trajet du Bouveret à Zermatt (154 km et 1400 m de dénivelé) et avons enchaîné à pied l’ascension de l’Aeschhorn (3669 m) en passant par le glacier (2100 m de dénivelé). Vous n’avez pas pris un gramme et votre motivation est toujours intacte. Vos performances physiques sont comparables à celles que vous réalisiez 30 ans plus tôt et vous respirez l’harmonie. Avez-vous un secret ou une potion magique comme Astérix? Sûrement pas! J’ai lu, beaucoup lu. Ma source d’inspiration demeure surtout les grands de la Grèce antique. Quotidiennement, je suis émerveillé des centaines de fois par la beauté de la nature et j’ai conscience de ma chance de pouvoir travailler et faire du sport. Vous êtes formateur et coach professionnels, professeur dans de hautes écoles, mais aussi préparateur mental de sportifs. Voyez-vous des points communs entre le monde du travail, le sport et la vie privée? Sans doute. Chaque année, je côtoie des milliers de personnes de tout horizon. Certaines sont épanouies. D’autres cherchent leurs voies ou font face à un grave problème. Mais quels que soient le domaine ou la situation, chaque personne a un potentiel à développer.Plus d’infos: La Liberté, le coaching répond à un besoin et La tribune de Genève, stress, pression, responsabilités: quand le mental des sportifs cède, www.gmrh.ch/articles-de-presse Vous ne vous contentez pas de souvenirs. Votre prochain projet sportif pourrait être, entre autres, l’ascension rapide du Chimborazo (6268 mètres) en Equateur. Mais encore? C’est un projet sportif pour 2019. Je vais continuer à m’enrichir de rencontres, d’être conscient de chaque petit plaisir et d’apprécier les beautés de la nature. Rédaction, www.vitamag.chCrédit photo: Romain DucretPlus d'infos: Romain Ducret, www.gmrh.ch   RTS – La Matinale 5h - 6h30 L'invité: Romain Ducret, fondateur de l’Académie de coaching éthique    

Lire la suite
 
Articles

Sécuriser la prise des médicaments

L’espérance de vie ne cesse de croître. Les séniors connaissent ainsi des besoins nouveaux en termes de soins et d’autonomie. Le nombre et le nom des médicaments représentent un risque sanitaire important pour ces derniers. Quelles solutions pour les patients ou les aidants pour lutter contre cette iatrogénie potentielle? On parle d’iatrogénie médicamenteuse, lorsque la prise d’un médicament induit des réactions nocives, que le médicament soit pris correctement ou non, ou bien oublié. Les séniors présentent de nombreux facteurs de risque iatrogène: les difficultés motrices, le déclin cognitif, le handicap visuel, l’isolement ou encore la polymédication. Des dispositifs adaptés Le risque «zéro» n’existera jamais dans le domaine médicamenteux. Néanmoins, il est possible de réduire les sources d’erreur, que sont notamment les oublis. En effet, l’utilisation de semainiers crée un planning hebdomadaire. Il s’agit pour les personnels soignants ou les accompagnants de préparer les doses à l’avance dans ces fameux petits boîtiers compartimentés selon le moment de la prise. Ainsi, la prescription retrouve sa pertinence, l’entourage est rassuré et le patient mieux traité.     Médicaments: le bon dosage et à la bonne heure Un facteur important dans la réussite d'un traitement médicamenteux est le respect de la posologie prescrite. Pourtant, dans la vie quotidienne, de nombreuses raisons font que les oublis peuvent être fréquents. Diabète, hypertension, rhumatisme... Beau­coup de maladies obligent les patients à prendre régulièrement plus d'un médicament par jour. Mais il faut bien l'avouer, il n'est pas toujours facile de suivre à la lettre un traitement médical. Des heures de prises variées, des notices compliquées ou des activités hors du domicile intensifient le risque de se retrouver avec quelques cachets oubliés. Une thérapie mal suivie source de rechute ou d'aggra­vation Mais attention, une posologie non respectée entraîne parfois de fâcheuses conséquences. Une efficacité amoindrie du remède peut, par exemple, inciter faussement le médecin à augmenter le dosage du principe actif. D'autre part, lors de la prise d'antibiotique, une mauvaise observance est susceptible de provoquer la résistance des bactéries pathogènes. Malgré ces dangers, des études ont démontré que plus de la moitié des malades chroniques rencontrent des difficultés pour prendre correctement leurs médicaments. Conscient du problème, l'industrie pharmaceutique recherche des solutions pour réduire la fréquence des traitements grâce à des formes galéniques innovantes, telles que patchs, ­vaccins ou comprimés combinés. Dans les cas où les prises multiples restent la règle, l'achat d'un pilulier est un bon moyen pour se simplifier la vie. Plus d'oubli grâce au pilulier L'antique boîte en métal mal pratique a fait son temps! De nos jours, il existe sur le marché un choix très variés de piluliers. Pour un jour ou une semaine, pour le laisser à la maison ou pour l'emporter avec soi, chaque patient trouve désormais un modèle parfaitement adapté à ses besoins. Certaines variétés sont même capables de rappeler l'heure de la prise avec une alarme ou de broyer les comprimés. Polyvalents, beaucoup de personnes les ­utilisent aussi lors de cures de compléments alimentaires ou pour emporter de petites quantités de médicaments en vacances.  

Lire la suite
 
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept