Article n° 1169 | Edition n° 73 | 2010

Vitamines: user sans abuser

Certaines périodes de l’année nous conduisent spontanément à consommer des «VITAMINES», vocable dans lequel on jette pêle-mêle les minéraux, les acides aminés, les probiotiques et naturellement les vitamines. Lutter contre les carences est évidemment salutaire mais quid des hypervitaminoses? Combien de cures? Quelle durée? Quelle fréquence? Quels produits? Quelques repères sont nécessaires pour optimiser un usage trop souvent banalisé.

L’entraînement physique poussé, de même que la consommation excessive d’alcool, de café, de thé ou de tabac, majorent les risques de carence vitaminique.

Les vitamines sont-elles vraiment utiles?

Elles interviennent dans de nombreux processus vitaux et, dans la plupart des cas, ne peuvent pas être synthétisées par l’organisme. L’alimentation constitue donc la source principale de notre approvisionnement. Toutefois, le manque de temps ou le stress nous font parfois négliger nos repas. De plus, le recours à l’alimentation industrielle nous prive pour partie des nutriments essentiels. Fatalement, de petits oublis en carences avérées, tout se dérègle: fatigue, peau, ongles et cheveux abîmés, infections à répétition, etc. De même, après certaines affections (grippe, gastro-entérite) ou durant un régime (amincissant, végétarien), notre capital «vitamines» peut être insuffisant.

On cherchera alors l’apport vitaminique le plus complet possible, associé à des minéraux (calcium pour les os et la contraction musculaire notamment, magnésium pour la fatigue nerveuse, sélénium comme antioxydant, etc.) et des acides aminés pour la fatigue physique ou les cheveux (cystéine, méthionine). Des substances comme le ginseng peuvent en outre améliorer la concentration et produire un effet «booster».


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Dr. Stéphane Hoën

Articles similaires

Article
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept