Article n° 897 | Edition n° 66 | 2009

Vitamine E: une foule de propriétés

Quelles sont les principales propriétés de la vitamine E?

De très nombreuses études réalisées au cours de ces trois dernières décennies, ayant le plus souvent comme objet la vitamine naturelle (l'alpha-tocophérol), ont prouvé ses multiples propriétés.

Action antioxydante ou antiradicalaire

En neutralisant les radicaux libres, molécules oxydantes qui dégradent les cellules non protégées, la vitamine E intervient dans la prévention d'innombrables affections dégénératives. En font partie le vieillissement prématuré, les blessures sportives lors d'entraînement poussé, la cataracte, la dégénérescence maculaire, l'arthrose, les maladies d'Alzheimer et de Parkinson, la sclérose en plaque, etc.

Effet anti-inflammatoire et analgésique

A fortes doses, la vitamine E s'avère très efficace dans le traitement des rhumatismes. Son association aux antirhumatismaux classiques, soumis à la prescription médicale (comme p. ex. le diclofénac), permet en général de réduire la dose de ces derniers de 50% au bout de quelques semaines.

Protection cardiovasculaire

Anticoagulante et vasodilatatrice, la vitamine E lutte contre la formation de caillots, respon­sables de l'obstruction des artères et des veines, et dilate, entre autres, les coronaires (d'où son intérêt en cas d'angine de poitrine).

Et encore?

Ce nutriment aux mille vertus améliore l'état de la peau, contribue à soulager le syndrome prémenstruel et les troubles de la ménopause, stimule le système immunitaire, lutte contre l'anémie, protège contre la pollution... tout en soulignant qu'une telle liste n'est pas exhaustive!

La vitamine E agit dans les domaines ci-dessus à doses élevées (minimum 200 mg par jour, voire 400 et bien plus). Or, l'apport moyen de cette substance par le biais de l'alimentation s'élève à 12 mg et ne peut être augmenté que difficilement à 50, en forçant sur le germe de blé, les huiles, les graines et les fruits oléagineux.
Même à doses très élevées et à long terme, la vitamine E est dépourvue de toxicité. Toutefois, en cas de prise d'anticoagulants, on n'assu­mera pas de supplément sans l'avis préalable du médecin.


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

Article
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept