Article n° 1225

Vitamine C et zinc: le duo parfait

La vitamine C (appelée également acide ascorbique) et l’oligo-élément zinc jouent un rôle fondamental dans le bon fonctionnement de notre système immunitaire. Ils agissent en synergie et se complètent parfaitement. Un apport correct de ces deux nutriments essentiels réduit le risque, la durée et l’intensité des maladies infectieuses.

La vitamine C et le zinc contribuent de façon déterminante au fonctionnement de notre système immunitaire. Ils neutralisent les radicaux libres tout en jouant un rôle important dans la croissance et la maturation des cellules. Toute carence entraîne une réduction de la réponse immunitaire et des défenses contre les infections, ainsi qu’une moins bonne cicatrisation, due à l’affaiblissement des structures collagéniques.

Les carences et leurs conséquences

Les groupes à risque sont les tranches de la population ayant les besoins les plus élevés, à savoir: les enfants et les adolescents, les individus subissant une forte pression physique et psychique, ainsi que les personnes âgées. En effet, au fil des ans, non seulement la quantité d’aliments ingérés diminue, mais encore l’assimilation des nutriments (troubles de la résorption, réduction de l’activité enzymatique, etc.) est réduite.

Des réserves limitées

Notre organisme ne constituant pas de véritables réserves de zinc et de vitamine C, il est indispensable de lui garantir un apport régulier, par le biais de l’alimentation ou des suppléments.

Une biodisponibilité optimale

Avec la prise d’une préparation de vitamine C à libération prolongée (formule retard), nous assurons à notre organisme un approvisionnement constant en acide ascorbique, tout en évitant qu’une grande quantité de cette précieuse substance soit trop rapidement éliminée par les intestins.

Pour résumer, un apport correct de vitamine C et de zinc est nécessaire à notre santé. Il contribue de façon déterminante à nous protéger contre les infections, telles que les refroidissements et les états grippaux. De surcroît, en cas de crise, une supplémentation ciblée permet d’atténuer l’intensité et la durée de la maladie.

Il est important de choisir des préparations de bonne qualité, avec une biodisponibilité optimale (p. ex. à libération prolongée du principe actif).

--------------------------------------------------------------------------------

 

Document PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept