Article n° 992 | Edition n° 70 | 2010

Une peau éclatante à tout âge

Alimentation déséquilibrée ou carencée, exposition excessive au soleil, sommeil insuffisant, fumée, pollution… Si, à tout âge, la peau est le reflet fidèle des atteintes que subit l’organisme, les sé­quelles de ces dernières deviennent de plus en plus importantes au fil des ans.

Les soins cos­métiques ­soutiennent et complètent les incontournables mesures ­d’hygiène de vie.

Au fur et à mesure que le temps passe, les glandes sudorales et sébacées diminuent en nombre, l’épiderme s’atrophie et le tissu conjonctif, constitué de fibres de collagène et d’élastine, s’appauvrit, ce qui aboutit au dessèchement, au flétrissement et à l’amincissement de la peau. De surcroît, le corps produisant de moins en moins d’enzymes antiradicaux libres, la peau devient plus vulnérable à l’agression de ces molécules oxydantes (vieillissantes), qui endommagent le collagène et l’élastine. Le contour des yeux, très fin et pratiquement dépourvu de glandes sébacées, est particulièrement concerné par ces redoutables processus.

Jour et nuit: même combat, mais avec des mesures différentes

Pour un résultat optimal, on prendra soin de sa peau 24 heures sur 24. Le jour, l’accent sera mis sur la protection contre les facteurs environnementaux, en premier lieu le soleil. Ainsi, on optera pour un soin contenant un indice solaire. Le soir, on se livrera à un combat sans merci contre le dessèchement et le vieillissement, car c’est durant la nuit que la peau est le plus en mesure de se régénérer.

Nourrir la peau mûre sans la graisser: voici le défit que la dermocosmétique s’est lancé. Des substances, telles que p. ex. l’huile de jojoba ou le beurre de karité, répondent à cette attente. L’hydratation est assurée, entre autres, par l’acide hyaluronique, qui augmente la capacité cutanée de stocker l’eau tout

en stimulant la synthèse du collagène et de l’élastine.

Parmi les substances antioxydantes, citons les vitamines A, C et E. Plus récente sur le marché, la rétinaldéhyde®, un dérivé du rétinol (vitamine A), s’avère particulièrement efficace dans la lutte antiâge. Ce principe actif intervient, d’un côté, dans le renouvellement cellulaire et, de l’autre, dans la synthèse de l’acide hyaluronique.

Régénérée en profondeur, la peau retrouve progressivement son éclat.


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

Article
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept