Article n° 3992 | Edition n° 88 | 2014

Un foie performant pour un organisme en bonne santé

La médecine ayurvédique prête une attention toute particulière au foie.

Le foie est non seulement la plus grande glande digestive du corps humain, mais il assure également d’autres fonctions importantes, pour autant qu’il soit en bonne santé. De nombreuses préparations phytothérapiques ont fait leurs preuves dans le traitement des troubles hépatiques.

Les fonctions principales du foie peuvent être classées en trois catégories: une fonction nutritionnelle (transformation des nutriments), une fonction d’épuration (élimination des toxiques ingérés –alcool ou médicaments – et des déchets produits par le corps) et, enfin, une fonction de sécrétion (production de bile nécessaire à la digestion). 

Une dégradation des fonctions hépatiques peut se manifester à travers des symptômes variés, tels que digestion difficile, accompagnée de ballonnements ou de lourdeurs, fatigue, mauvaise haleine, manque d’entrain, sommeil de mauvaise qualité, etc.

Une solution proposée par la médecine ayurvédique

La médecine ayurvédique prête une attention toute particulière au foie, reconnaissant son importance pour le bon fonctionnement de l’organisme entier. Il s’agit d’une médecine  indienne millénaire, qui vise à la fois à traiter les maladies, à maintenir l’état de santé et atteindre la réalisation de soi. Une préparation ayurvédique, composée d’extraits de plantes de haute qualité, pourvues d’une action ciblée sur le foie, permet de détoxiquer et de rééquilibrer cet organe. Ce produit contient non seulement des plantes locales, comme l’achillée millefeuille (Achillea millefolium) ou la morelle noire (Solanum nigrum), mais également des plantes médicinales indiennes (Terminalia arjuna) ou méditerranéennes (Capparis spinosa).

--------------------------------------------------------------------------------


Document PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Nicolas Pauchard

Articles similaires

  • Article No | Edition no 98 2019
    Envie d’une cure détox? Un remède ayurvédique à la rescousse!

    Flatulences, lourdeurs gastriques, digestion difficile, mauvaise haleine… Notre corps nous envoie des signaux pour nous faire comprendre qu’il est chargé en toxines et fatigué. Cela est courant après une période de stress intense ou de repas copieux et arrosés. Grâce à une cure détox, le corps redevenu propre retrouve un bon fonctionnement de ses fonctions vitales et une agréable sensation de bien-être et de légèreté. Par ailleurs, toute personne soucieuse de son alimentation, sa santé et sa forme devrait faire une cure dépurative et détoxicante après des écarts répétés ou aux changements de saisons. Le foie, l’émonctoire par excellence Pour se détoxiquer, il faut agir sur le foie, l’organe le plus impliqué dans le processus d’élimination des déchets et de toxines provenant de l’extérieur (métaux toxiques, herbicides, pesticides, etc.) ou de notre corps (médicaments, alcool, agents conservateurs). La médecine ayurvédique nous propose un médicament pourvu d’une action ciblée sur le foie, contenant un mélange de plantes locales, indiennes ou méditerranéennes en poudre, ainsi que du fer. Alors que certaines plantes favorisent l’action thérapeutique, d’autres réduisent ou annulent les effets secondaires potentiels. Ce médicament ayant largement fait ses preuves, il est statistiquement l’un des remèdes végétaux le plus utilisé au monde. L’Ayurvéda, «science de la vie saine» Les fondements de la médecine ayurvédique remontent à plusieurs millénaires. Selon la conception ayurvédique, la santé est le résultat d'un équilibre harmonieux entre tous les systèmes fonctionnels du corps. Lorsque cet équilibre est rompu, sous l’influence des facteurs physiques et psychiques les plus divers, la maladie s’installe. Les médicaments ayurvédiques agissent aussi bien à titre préventif que curatif, rétablissant l’équilibre. A relever que ce remède hépatique accompagne idéalement aussi la convalescence ou la chimiothérapie.

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept