Article n° 1155

Soleil: attention, danger!

Indispensable à la vie sur terre, synonyme de bien-être, bénéfique pour nos os, notre astre préféré peut se transformer en redoutable ennemi si nous en abusons.

Savez-vous qu’en Europe et au Japon les produits solaires sont considérés comme des cosmétiques, alors qu’aux Etats-Unis, au Canada et en Australie ils sont classés parmi les médicaments?

A court terme, les UV B (rayons ultraviolets de type B) sont responsables du coup de soleil, alors que les UV A provoquent l’allergie au soleil. A plus long terme, les UV A, en altérant le ­collagène et l’élastine, accélèrent le vieillissement de la peau. En cas d’exposition excessive, les UV B et A peuvent provoquer des cancers cutanés, dont la fréquence ne cesse d’augmenter. Faut-il préciser que la protection solaire est une nécessité absolue? On choisira l’indice de protection UV B en fonction de son phototype, qui est défini par la couleur de la peau, des cheveux et des yeux. La seule protection UV B est toutefois insuffisante et même potentiellement dangereuse, car, en évitant le coup de soleil, elle pourrait amener à prolonger l’expo­sition. Le terme «écran total» est faux, car aucun produit solaire ne peut bloquer 100% des UV.

Les composants des produits solaires

Les produits solaires contiennent des filtres, chargés d’absorber les UV B et A. Il existe deux types de filtres: les chimiques et les minéraux ou physiques. Les premiers absorbent la lumière ultraviolette, alors que les seconds la reflètent comme des miroirs. Certains filtres chimiques peuvent provoquer des allergies et, selon des études récentes, seraient pourvus d’une activité hormonale dont les conséquences sur la santé sont encore inconnues. Les filtres minéraux ne présentant pas de telles caractéristiques, ils sont conseillés aux peaux sensibles et aux enfants. Leur inconvénient: ils sont plus difficiles à étaler. Certains produits contiennent en outre des antioxydants (vitamines E et C, etc.), des agents hydratants ou encore des liposomes. Ces derniers revêtent un intérêt particulier, car ils pénètrent profondément dans la peau pour y déposer leur contenu, les filtres solaires, d’où une protection plus efficace et de plus longue durée.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Document PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept