Article n° 4849 | Edition n° 96 | 2018

Rhumatismes: la phytothérapie à la rescousse

La consoude active le renouvellement des cellules musculaires et osseuses.

S’il existe une pathologie qui mérite d’être citée au pluriel, ce sont bien les rhumatismes. On recense plus de 200 affections rhumatismales.

On définit les rhumatismes comme des maladies de l’appareil locomoteur atteignant les articulations et le cartilage articulaire, les muscles, les ligaments, les nerfs, le tissu conjonctif ou encore les os. On distingue ainsi:
• les rhumatismes dégénératifs ou arthrose, caractérisés par l’usure d’une ou plusieurs articulations. Les premiers signes sont la raideur matinale et les douleurs articulaires à l’effort. Lorsqu’elle a atteint une certaine gravité, l’arthrose évolue par des crises douloureuses, accompagnées de gonflement et perte de la mobilité. Des déformations peuvent apparaître.
• les rhumatismes inflammatoires, caractérisé par l’inflammation douloureuse d’une ou plusieurs articulations, moins fréquents que les précédents. Citons notamment l’arthrite, la polyarthrite rhumatoïde et la spondylarthrite ankylosante.
• les rhumatismes abarticulaires, caractérisés par une atteinte des parties molles entourant l’articulation: muscles, nerfs, ligaments, tendons, etc. Ce sont de loin les formes les plus répandues. Une atteinte très  douloureuse de la presque totalité des parties molles définit la fibromyalgie.
• les rhumatismes osseux ou ostéoporose correspondant à une décalcification du squelette.
Les causes des rhumatismes sont très diverses: vieillissement ou sédentarité ou sollicitations excessives des articulations (arthrose), maladie auto-immune (polyarthrite rhumatoïde), infection (arthrite aiguë à  treptocoque), accidents (contusions, entorses). Si, en phase aiguë, le repos s’impose, la meilleure prévention et thérapie d’appoint des rhumatismes repose sur une activité physique douce et régulière, accompagnée d’une alimentation équilibrée.

La consoude

Décrite par le médecin et botaniste grec Dioscoride au 1er siècle, la consoude est une plante utilisée depuis l’Antiquité, qui a traversé les millénaires sans prendre une ride. Pourvue de propriétés antiinflammatoires, régénérantes et cicatrisantes en application externe, elle décongestionne, désenfle et apaise la douleur. En phytothérapie, elle n’a pas d’égale pour traiter les douleurs articulaires et musculaires, les névralgies et les tendinites, ainsi que les séquelles de traumatismes (contusions non ouvertes). Moyennant l’accord du médecin, elle peut compléter le traitement de fractures et luxations.


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

Article
Kytta_Iromedica_vitamag_96
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept