Article n° 4938 | Edition n° 97 |

Refroidissements: la phytothérapie à la rescousse

Pour la prévention et le traitement des états grippaux, l’échinacée représente un des meilleurs boucliers dont la nature nous a fait cadeau. Elle devrait faire partie de toute pharmacie de ménage.

La médecine phytothérapique offre un large éventail de plantes utiles en cas de rhume, toux ou maux de gorge: en font partie le tilleul, la sauge, le cynorrhodon, le gingembre, etc. L’échinacée pourpre ou rudbeckie (Echinacea purpurea) revêt un rôle particulier, car elle agit autant à titre préventif que curatif. Un véritable souffre-douleur pour les refroidissements!

Un peu d’histoire

Plante ancestrale, l’échinacée est connue depuis des millénaires par les Indiens d’Amérique du Nord, qui l’utilisaient pour combattre les infections respiratoires et les maux de gorge. Elle a été redécouverte il y a quelques décennies dans les pays occidentaux. Le naturopathe et phytothérapeute Alfred Vogel a joué un rôle de pionnier: il aimait raconter qu’il avait reçu en guise de cadeau des graines d’échinacée de la part d’un chef de la tribu indienne Oglala Lakota, au début des années 50. Plus tard, il s’était mis à cultiver cette plante en Suisse, qui était rapidement devenue sa plante favorite. Ainsi, la réputation de la rudbeckie s’était rapidement répandue dans notre pays.

Prévention et thérapie

Pourvue d’un pouvoir immunomodulateur (immunorégulateur), qui lui permet de soutenir le système immunitaire sans jamais le stimuler excessivement, l‘échinacée est une panacée pour nos défenses naturelles. Elle peut être ingérée sur d’assez longues périodes (deux mois) sans diminution de son efficacité, contrairement à ce que l’on croyait il y a quelques années encore. En cas d’agression de l’organisme par un germe pathogène, l’action de la plante est d’autant plus forte que la prise est rapide. Et, dans la pire des hypothèses, les symptômes et la durée du refroidissement seront considérablement réduits.

Une action à large spectre

Outre son pouvoir immunomodulateur, l’échinacée possède des propriétés antivirales, antibactériennes et antiinflammatoires. Elle agit ainsi à visée préventive et curative sur un grand nombre d’états grippaux.

Une boisson bienfaisante

Les préparations à base d’échinacée sont disponibles sous forme de gouttes ou comprimés. Il existe aussi un sirop naturellement aromatisé aux baies de sureau, pour la préparation d’une boisson chaude bienfaisante.

Document PDF

 

Publicité

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept