Article n° 902 | Edition n° 66 | 2009

Pour que manger ne vire pas au cauchemar?

A peine les agapes de fin d'année sont-elles passées que déjà nous guettent les tentations suivantes: boules de Berlin, merveilles, beignets et autres brioches. Qui veut garder sa silhouette doit observer une discipline stricte.

On recommande à toutes et à tous de faire suffisamment de mouvement: par exemple 30 minutes par jour 5 jours par semaine.

Les lipides étant les vecteurs du goût, les ­aliments riches en graisses nous semblent ­particulièrement savoureux. Les graisses sont indispensables à une alimentation saine, ne serait-ce que parce qu'elles fournissent les vitamines liposolubles ou en permettent l'assimi­lation. De plus, notre organisme ne peut pas synthétiser lui-même toutes les substances dont il a besoin et doit puiser dans les aliments les acides gras oméga-3 et oméga-6 essentiels. Seulement voilà, les graisses sont aussi des «bombes caloriques» redoutées, vu que leur valeur énergétique est plus du double de celle des glucides ou des protéines.

Deux règles de base pour maigrir

Le corps qui absorbe plus de calories qu'il n'en dépense se met à accumuler des réserves pour les mauvais jours. Avec le temps, toutes les tentations, petites et grandes, se répercutent sur les hanches ou le tour de taille. Pour se débarrasser des kilos en trop, il faut observer deux règles essentielles. D'une part, on brûlera davantage de calories en faisant plus de mouvement. Pour bouger plus, il suffit de prendre un peu d'exercice, par exemple en se déplaçant plus souvent à pied ou à vélo.

La deuxième règle de base est de réduire sa consommation de calories. Toutefois, si l'on s'y prend mal, on s'expose à un «effet yoyo», vu que le corps baisse son métabolisme lorsqu'il reçoit moins de calories. Dès l'arrêt du régime, les kilos perdus ont tôt fait de revenir.

Quelques aides contre le surpoids

L'être humain est pétri d'habitudes et il n'est pas toujours facile de changer son mode alimentaire. Certains produits peuvent toutefois aider à atteindre l'objectif de réduire l'absorption de calories. La polyglucosamine, par exemple, est connue pour fixer les lipides. Une fois fixée, la graisse ne peut être ni absorbée ni a fortiori mise en réserve par l'orga­nisme. Il se forme alors un gel qui stimule les mouvements intestinaux et prévient la constipation.


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Erika Bischofberger

Articles similaires

Article
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept