Article n° 1237

Ne gâchez pas les Fêtes à cause d'une gastro!

Avec le retour du froid, la gastro-entérite, communément appelée grippe intestinale, va refaire parler d’elle. Très contagieuse, elle est en général bénigne; ainsi, des mesures d’hygiène de base et une alimentation allégée permettent souvent aux intestins de retrouver rapidement la sérénité.

Des médicaments spécifiques permettent à la flore intestinale de se régénérer plus rapidement.

La plupart du temps, l’organisme se remet bien d’une gastro-entérite et les intestins retrouvent un fonctionnement quasi normal après deux ou trois jours. Comme les diarrhées et les vomissements peuvent être importants, le risque de déshydratation en est le problème principal.

Afin de compenser cette perte de liquide, il faut veiller à absorber entre deux ou trois litres de boisson par jour, par petites gorgées. L’eau, le bouillon ou les tisanes (par ex. camomille ou fenouil) seront privilégiés. Il existe également, dans les commerces spécialisés, diverses préparations riches en électrolytes. Par contre, on évitera l’alcool et le lait, trop difficile à digérer.

Au début de la maladie, il peut s’avérer utile, pour ménager le système digestif, de stopper toute alimentation solide durant quelques heures. On choisira ensuite une nourriture facilement digeste, à base de féculents raffinés (riz blanc, pâtes, etc.) et de viandes maigres (volaille ou veau). Les fruits et légumes ne seront consommés que cuits et en faibles quantités.

Des médicaments à la rescousse de la flore intestinale

Des médicaments contenant des levures ou des probiotiques permettent à la flore intestinale de se régénérer plus rapidement. La prise simultanée de charbon est bénéfique, car cette substance absorbe les toxines et limite l’apparition des ballonnements.

Chez les enfants en bas âge et les personnes âgées, le risque de déshydratation est bien réel. La consultation médicale est donc recommandée après 24 heures de troubles ou si l’on constate une diminution du poids de plus de 5%. Mais en présence de sang dans les selles, de fièvre de plus de 38.5° C ou sans amélioration après trois jours, la visite chez le médecin s’impose alors pour tous.

--------------------------------------------------------------------------------

 

Document PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Didier Bettens

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept