Article n° 1244 | Edition n° 75 | 2011

Maigrir, encore et toujours

Que ce soit avant un séjour balnéaire ou la saison «bikini», après les fêtes de Noël ou un hiver rigoureux, qui nous a aiguisé l’appétit et poussés à la sédentarité, le rêve (ou l’obsession?) de la silhouette idéale fait régulièrement surface. Comment le réaliser?

Tout d’abord, en évitant le piège des régimes draconiens, inutiles et dangereux à moyen terme, et des produits «miracles», qui n’allègent que le porte-monnaie. Pour mincir en bonne santé et de façon durable, un régime hypocalorique équilibré demeure incontournable.

En d’autres termes: sans renoncer aux glucides lents (pain, pâtes, riz, etc.) et aux graisses saines (huiles), il faut diminuer fortement la consommation de sucre et de ses dérivés, des boissons alcoolisées et des lipides saturés (dont les viandes et les laitages gras sont riches).

Dernièrement, l’introduction dans le marché de l’orlistat 60 mg, disponible en pharmacie sans prescription, a marqué un tournant important dans le traitement de la surcharge pondérale. Ce médicament (le seul, à l’heure actuelle, dans ce domaine) agit en inhibant les enzymes impliquées dans la dégradation des lipides, ce qui aboutit à l’élimination d’un quart des graisses alimentaires par voie naturelle. Néanmoins, une précaution s’avère nécessaire. Afin d’éviter des effets secondaires, tels que p. ex. des diarrhées, le régime doit être impérativement pauvre en graisses. Par ailleurs, cela représente une excellente façon d’apprendre à manger moins gras et à s’y tenir!


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

Article
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept