Article n° 3564 | Edition n° 85 | 2013

L’inflammation n’aura pas ma peau!

Avec ses différentes concentrations,  l’huile de schiste possède un large spectre d’action.

Inesthétiques et gênantes, souvent douloureuses, les inflammations cutanées entravent fortement la qualité de vie.

D’une manière générale, une inflammation est une réaction de défense de l’organisme à une agression: infection, brûlure, allergie, etc. Au niveau de la peau,  des causes fréquentes sont également un frottement mécanique, le contact avec des agents chimiques ou le rayonnement ultraviolet.
On distingue les inflammations cutanées superficielles ou profondes.
Les premières peuvent se traduire par une rougeur − un symptôme pratiquement toujours présent −, un gonflement, une sensation de chaleur et une douleur pulsante. Les inflammations profondes de la peau, quant à elles, se manifestent,  le plus souvent,  par la présence de furoncles ou d’abcès: ces deux formes d’excroissance  présentent des caractéristiques communes. Le furoncle est l’infection bactérienne profonde d’un follicule pileux provoquant  la suppuration et la nécrose (destruction) des tissus périfolliculaires; il en résulte une induration douloureuse du derme. L’abcès correspond à une accumulation locale de pus dans une cavité; il est également causé par une infection et accompagné d’une nécrose progressive des tissus environnants. Les infections cutanées profondes ont une tendance à la chronicité, notamment chez les jeunes hommes. Un manque d’hygiène, une irritation locale, un affaiblissement du système  immunitaire et le diabète représentent des facteurs prédisposants.

Un moyen thérapeutique très ancien et toujours d’actualité

L’huile de schiste sulfonée est le principe actif éprouvé d’onguents destinés au traitement des inflammations, disponibles, en différentes concentrations, dans les pharmacies et drogueries. Cette huile, dont les vertus curatives furent décrites déjà en 1596 par le médecin personnel du duc Frédéric 1er de Wurtemberg, fait partie des valeurs sûres de notre pharmacopée.
Selon la concentration utilisée (10%, 20% et 50%), l’huile de schiste traite les inflammations cutanées superficielles ou profondes, possède une action antibactérienne et la propriété d’attirer le pus à la surface. A sa concentration la plus élevée, elle agit lors d’inflammations rhumatismales, telles que par exemple contusions, foulures ou arthrite.

-----------------------------------------------------------

Document PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept