Article n° 4257 | Edition n° 91 | 2014

L’huile de krill, source de bien-être

Le krill vit dans les eaux profondes de l’Antarctique, les plus propres de la planète, à l’abri de la pollution.

De plus en plus connue, bien qu’elle ne le soit pas encore autant qu’elle le mériterait, l’huile de krill est en train de se tailler une place privilégiée dans le domaine des compléments alimentaires.

En norvégien, krill signifie «nourriture de baleine» et désigne les nuées de minuscules crustacés qui forment les bancs de zooplanctons. L’espèce la plus connue est une crevette, appelée Euphrasia superba. Faisons le point sur sa composition hors du commun.

Non seulement des omégas-3…

Au même titre que les huiles de poisson, l’huile de krill est une excellente source d’EPA et de DHA, deux acides gras polyinsaturés oméga-3, dont on connaît l’importance dans la régulation des lipides sanguins, le développement du cerveau, l’humeur, la vision, ainsi que l’influence positive dans les processus inflammatoires et allergiques. L’huile de krill contient également des oméga-6, bénéfiques pour la peau et les cheveux, et des oméga-9, notamment l’acide oléique, qui influence favorablement le «bon» cholestérol.

Font aussi partie de cette composition intéressante des phospholipides, qui favorisent le transport des omégas-3, et des antioxydants, qui les protègent contre l’oxydation, conférant ainsi à l’huile de krill une remarquable stabilité*. Ces derniers ont également le pouvoir de piéger les radicaux libres, responsables des néfastes processus dégénératifs dont fait partie le vieillissement prématuré. Citons l’astaxanthine, un caroténoïde pourvu d’une action particulièrement puissante, ainsi que les vitamines A et E.

Il existe aussi une préparation à base d’huile de krill enrichie en vitamine D naturelle, qui contribue, en plus, à la formation et au maintien d’une ossature saine. Disponible en capsules inodores, elle revêt une importance particulière pour les seniors.

Un complément alimentaire «propre» et respectueux de l’environnement

Les produits à base de krill échappent à l’influence néfaste de la pollution, ces crustacés provenant des eaux profondes de l’Antarctique, les plus propres de la planète. En outre, le krill figurant parmi les espèces les plus abondantes du monde, les préparations qui le contiennent ne contribuent pas à la problématique de la surpêche appauvrissant l’environnement.

*) Tous les acides gras polyinsaturés sont fragiles et instables. Les antioxydants les protègent contre l’oxydation, une altération négative qui les priverait de leurs propriétés.

---------------------------------------------------------------

Document - PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept