Article n° 4455 | Edition n° 92 | 2015

Les probiotiques, vous connaissez?

Le déséquilibre de la flore intestinale ouvre la porte aux infections.

Nul n’ignore que, pendant la mauvaise saison, le système immunitaire, soumis à une multitude d’agressions, doit faire l’objet des meilleurs soins. Dès lors, une alimentation équilibrée, un style de vie sain, des suppléments nutritionnels, etc. , sont évoqués. A juste titre. Mais savez-vous que l’ingestion des probiotiques est une des plus puissantes mesures immunostimulantes?

Les probiotiques, c’est quoi?

Derrière ce terme d’origine grecque, qui signifie «pour la vie», se cache une réalité plutôt simple. Il s’agit de «bonnes» bactéries vivantes, présentes dans la flore intestinale, dont elles soutiennent les fonctions vitales. Celles-ci consistent dans la digestion des aliments, l’absorption des principes nutritifs, la synthèse de certaines vitamines (la K et des vitamines du groupe B) et la détoxication de l’organisme. Tapissé par 100 millions de neurones, l’intestin assure, en outre, le rôle de «deuxième cerveau». Enfin, en concentrant, à lui seul, 70% des cellules responsables de l’immunité, cet organe est largement impliqué dans la défense immunitaire. Autant de raisons pour préserver notre flore intestinale!

Il existe différents probiotiques. Certains d’entre eux agissent de façon ciblée sur la réduction des troubles digestifs, d’autres, sur l’équilibre de la flore intestinale et d’autres encore, sur le renforcement des défenses naturelles. Ces derniers, dont l’efficacité a été cliniquement prouvée, diminuent d’environ 25% les risques d’infections ORL durant l’hiver.
Les probiotiques «amis de l’immunité» agissent de plusieurs manières. Ils renforcent l’effet barrière de la flore pour empêcher l’installation des pathogènes, produisent des substances qui inactivent ceux-ci et stimulent les cellules immunitaires.

Précieuse mais fragile, la flore intestinale est altérée par de multiples facteurs: l’excès de sucres raffinés, de «mauvaises graisses» et d’alcool, la fumée, le stress, la prise de médicaments (antibiotiques, laxatifs), les rayons X, etc. Les séquelles: outre les inévitables troubles digestifs, la fatigue, le mal-être, les allergies, des problèmes cutanés, ainsi que, comme nous l’avons vu, une prédisposition accrue aux infections, voire des infections à répétition.

Grâce aux bactéries immunostimulantes, faites la nique à l’hiver!

__________________________

Document - PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept