Article n° 1156 | Edition n° 73 | 2010

L?équilibre alimentaire, encore et toujours

Paradoxalement, en matière de nutrition, les excès sont en mesure de provoquer des carences. Si un excès occasionnel est sans danger, en revanche, les abus chroniques (d’alcool, café, viande, sel, sucre, etc.) finissent inévitablement par déséquilibrer l’alimentation.

Il existe également des situations de besoin accru, où des déficits peuvent s’installer en dépit d’un apport alimentaire correct: outre la croissance, la grossesse, l’allaitement et le troisième âge, bien connus, citons le stress intense, le surmenage intellectuel, la fumée (même passive!), l’entraînement physique poussé, la consommation régulière de nombreux médicaments, etc.

Véritable fléau, la pollution met aussi en péril notre santé. Les sols, l’eau et l’air sont contaminés par des métaux toxiques, tels que par ex. le plomb, provenant des gaz d’échappement. Or, savez-vous qu’on a trouvé du plomb dans des fruits et des légumes cultivés avec soin… dans des jardins potagers proches d’une industrie ou d’une route à haute fréquentation? Et même dans le lait (et dérivés) des vaches ayant brouté de l’herbe contaminée?

Loin de mon esprit l’envie de semer la panique, mais… heureusement que les compléments ­alimentaires existent!


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

Editorial
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept