Article n° 5003 | Edition n° 98 | 2019

Le soleil, ami et ennemi

Faut-il se protéger avec un produit solaire à index très élevé? Certes, mais il serait erroné de croire que plus l’index est élevé, plus le temps d’exposition peut être long.

Notre astre préféré peut nous faire du bien et du mal. Tout est question de mesure et de bon sens! Faisons le point.

Le soleil est notre principale source naturelle de l’irremplaçable vitamine D, l’alimentation n’en fournissant qu’une quantité insuffisante (en moyenne 10 à 20%). Les rayons solaires nous procurent joie et bonne humeur. Un teint joliment (mais pas excessivement!) hâlé est gage d’assurance et de bien-être.

Le revers de la médaille

Une exposition abusive au soleil, qui est un puissant oxydant, aboutit inévitablement au flétrissement et au vieillissement prématuré de la peau. Et il y a bien pire! Le soleil est le principal facteur de risque de cancers de la peau, la Suisse détenant le titre record en Europe. Faut-il se protéger avec un produit solaire à index très élevé? Certes, mais il serait erroné de croire que plus l’index est élevé, plus le temps d’exposition peut être long.

Comment procéder?

Au moins 3 semaines avant le départ en vacances et durant celles-ci, il est recommandé d’avoir recours à une protection solaire interne. Celle-ci contient des antioxydants, tels que les vitamines C et E, le sélénium et les caroténoïdes. Ces derniers aident, en outre, à conférer à la peau un léger hâle. Il va de soi que la protection interne ne remplace en aucun cas un produit solaire. En revanche, elle peut être utilisée sur une longue période, car elle ne contient que des substances naturelles.

Les règles d’or d’une exposition raisonnable

• Rester à l’ombre quand le soleil est à son zénith, entre 11 et 15 heures.
• Porter chapeau et lunettes munis de l’indication 100% UV, car munis de peuvent également provoquer des lésions au niveau des yeux.
• Appliquer de la crème solaire aussi à l’ombre et par temps maussade. 88% des UV atteignent la Terre même quand il fait gris!
• Eviter le solarium, car aussi les UVA artificiels peuvent être nocifs. En outre, la peau a une «mémoire»: les effets de l’exposition au soleil sont cumulatifs!

Document PDF

 

Publicité

---------------------------------------------------------------------


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept