Article n° 930 | Edition n° 68 | 2009

Le paracétamol, le «best-seller» des médicaments!

Le paracétamol est l'antidouleur et l'anti­pyrétique (médicament agissant contre la fièvre) le plus prescrit et le plus acheté en automédication dans les pays occidentaux. Selon les formes galéniques, il peut aussi bien traiter les nourrissons, les enfants, les adultes, les femmes enceintes ou allaitantes que les personnes âgées.

La douleur est un signal d'alerte, qui peut révéler une maladie ou une grave lésion externe ou interne.

Le paracétamol est utilisé dans les états fébriles et douloureux mais n'a pas d'action anti-inflammatoire, contrairement à d'autres antalgiques, tels que l'aspirine ou l'ibuprofène.

Le paracétamol est généralement bien supporté, les rares cas d'allergie étant essentiellement cutanées. Néanmoins, en cas de doute, il est conseillé de stopper immédiatement le traitement et de consulter un médecin au plus vite. Le paracétamol reste tout de même contre-indiqué en cas d'insuffisance hépatique, c'est pourquoi les personnes âgées doivent le prendre sous contrôle médical.

Quelles sont les douleurs que l'on peut ­soigner soi-même?

A la fois symptôme que l'on souhaite voir disparaître au plus vite et message d'un corps en souffrance, la douleur doit être analysée avant de conduire à l'automédication.

La douleur est le symptôme qui se prête le plus à l'automédication. Cependant quelques règles élémentaires doivent être respectées pour minimiser les risques de traitement inadaptés.

Certaines caractéristiques, telles que sa brutalité ou son intensité, doivent conduire le patient à consulter au plus vite. Sa régularité et sa localisation, ainsi que le développement d'autres symptômes comme par exemple la fièvre, sont également des indications de la gravité sous-jacente de la douleur. Il est donc fini le temps où la douleur était rédemptrice, aujourd'hui sa prise en charge est une préoccupation essentielle des professionnels de la santé. D'ailleurs, si le paracétamol est une molécule utilisée contre la douleur en automédication, il est aussi fréquemment prescrit par les médecins.


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Dr. Géraldine Font-lochum

Articles similaires

Article
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept