Article n° 4481 | Edition n° 92 | 2015

Le foie, ce multitalent

Un produit ayurvédique qui agit de façon ciblée sur le foie accompagne idéalement une cure détoxiquante, que tout un chacun devrait s’offrir de temps à autre.

Constamment au travail, il sécrète, synthétise, stocke, transforme, filtre, élimine… C’est le plus grand des viscères humains, avec un poids moyen de 1,5 kg, et l’organe qui effectue le plus grand nombre de transformations chimiques. Notre foie, évidemment.

Les fonctions du foie, glande, filtre et émonctoire, peuvent être résumées de la façon suivante:
• production de la bile nécessaire à la digestion,
• transformation des nutriments,
• élimination des toxiques ingérés (alcool, médicaments), ainsi que des déchets produits par le corps,
• synthèse du cholestérol, des lipoprotéines, etc.,
• stockage des vitamines (A, D, E, K, B12…), d’oligo-éléments (fer, cuivre…), du glucose sous la forme de glycogène, etc.

Bien que notre foie possède des grandes capacités de récupération et même de régénération, il arrive que, malmené par une consommation excessive de graisses et d’alcool ou un mode de vie malsain (stress, tabac, abus de médicaments), il ne parvienne plus à remplir correctement ses fonctions. Plusieurs troubles peuvent en découler: digestion difficile avec lourdeurs et flatulences, transit irrégulier, mauvaise haleine, fatigue, mal-être, etc.

Les plantes au secours du foie

Le foie affectionne de nombreuses plantes issues de la phytothérapie traditionnelle (artichaut, boldo, chardon Marie, fumeterre, radis noir, etc.) ou de l’ayurvéda, une médecine indienne millénaire. En cas de troubles hépatiques fonctionnels et dans le cadre d’une cure de détoxication, la médecine ayurvédique propose un médicament… qui est statistiquement l’un des remèdes végétaux les plus utilisés au monde! Ce produit, qui exerce à la fois une action curative et protectrice, contient des extraits de plantes indigènes (achillée millefeuille, morelle noire), méditerranéennes et indiennes.

Quelques mots sur la médecine ayurvédique

Dans le traitement de la maladie, l’ayurvéda (qui signifie «science de la vie saine») se fixe comme but non seulement de supprimer le phénomène pathologique, mais aussi le déséquilibre qui en est à l’origine. La médecine ayurvédique préconise ainsi une prise en charge globale du patient, basée sur des mesures concernant l’hygiène alimentaire et de vie, les soins corporels (dont les célèbres massages), la restauration de l’équilibre psychique et l’utilisation de remèdes naturels, soumis à des contrôles de qualité très exigeants.

_____________________

Document - PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept