Article n° 4647 | Edition n° 94 | 2017

L’ail noir: lorsque la couleur fait la différence

L’ail serait originaire d’Asie centrale, «là où (comme l’affirme le phytothérapeute Maurice Mességué) les gens vivent plus longtemps et où, curieusement, le pourcentage des cancers est le plus bas au monde».

Qui ne connaît pas l’ail et ses nombreux bienfaits? Hélas, les effluves malodorants et les renvois acides que sa consommation peut provoquer empêchent de nombreuses personnes d’en consommer. La solution a été trouvée: un processus de fermentation, qui confère à l’ail une couleur noire, transforme les substances responsables des désagréments évoqués ci-dessus.

 

Plus aucune raison de se priver de cet «or noir»

Les maladies cardiovasculaires font desravages. Tristement célèbres, elles demeurent la première cause de mortalité dans les pays industrialisés. Le plus souvent, de nombreux facteurs se conjuguent pour provoquer ces redoutables «killers»: consommation excessive de «mauvaises» graisses, de cholestérol, de sucre et d’alcool, surcharge pondérale, hypertension, diabète, stress, sédentarité, fumée, hérédité, etc.

L’artériosclérose est non seulement la maladie cardiovasculaire la plus répandue, mais également la principale cause de décès parmi ces pathologies. Elle est caractérisée par un dépôt de cholestérol, graisses et calcium dans les parois vasculaires. A la longue, des caillots sanguins peuvent se former par agrégation plaquettaire et provoquer une obstruction partielle ou complète de l’artère. Lorsque l’obstruction concerne une artère cérébrale, coronaire ou pulmonaire, les séquelles sont gravissimes, voire mortelles.

 

L’ail, ami du coeur et des vaisseaux

L’ail peut exercer une action bienfaisante sur le système cardiovasculaire. Il est en mesure de contribuer à une régression de la calcification des vaisseaux et à la baisse du cholestérol hématique, ainsi que
de la formation des caillots. En outre, il est à même d’abaisser la pression artérielle (uniquement en cas d’hypertension), en entraînant un relâchement de la musculature des vaisseaux.

 

Une excellente tolérance

On ne connaît à l’heure actuelle à l’ail noir aucun effet désagréable et aucune interaction médicamenteuse. Rien que des bienfaits… Pourquoi ne pas en profiter?


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

Article
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept