Article n° 1197

La vitamine immunostimulante par excellence

La prétendue action immunostimulante de la vitamine C repose-t-elle sur des bases scientifiques?

La carence en vitamine C est associée à une prédisposition accrue aux infections.

L’efficacité de cette vitamine dans le traitement des infections est connue depuis deux siècles et a été prouvée par des dizaines d’études. Pourvue à la fois d’une action antibactérienne et antivirale, la vitamine C (dont le nom scientifique est acide ascorbique) agit en stimulant, d’un côté, la synthèse des globules blancs (producteurs d’anticorps) et, de l’autre, celle de l’interféron, qui empêche la pénétration des virus dans la cellule.

Malgré tout, l’effet protecteur de la vitamine C vis-à-vis des maladies infectieuses est encore aujourd’hui, parfois, sujet à controverse. En revanche, il est admis que le déficit en cette substance est associé à une prédisposition accrue aux infections, symptôme que l’on rencontrait jadis chez les sujets atteints de scorbut. Par ailleurs, de nombreux facteurs augmentent les besoins en acide ascorbique et peuvent de ce fait être à l’origine d’une carence: le stress, le tabagisme, la pollution, la prise de plusieurs médicaments (dont certains d’usage courant comme l’aspirine et les contraceptifs oraux), l’excès d’alcool et de caféine, etc.

Il va de soi que, lorsqu’il est question de prophylaxie ou de thérapie par le biais d’un nutriment, il est nécessaire d’avoir recours à des doses bien supérieures à celles correspondant aux besoins moyens. On préconise le plus souvent un gramme de vitamine C à titre préventif, plusieurs grammes quotidiens lors d’infection déclarée.

Je ne comprends pas comment notre organisme puisse tirer profit du supplément d’une vitamine dont l’excès est éliminé…

Il est vrai que la vitamine C, hydrosoluble, n’est pas stockée par le corps. Néanmoins, les tissus peuvent s’en imbiber comme une éponge s’imbibe d’eau et n’en rejettent la plus infime partie tant qu’ils n’ont pas retenu tout ce qu’il faut pour satisfaire leurs besoins. Or, ceux-ci, comme nous l’avons vu, augmentent dans de multiples situations.

--------------------------------------------------------------------------------

 

Document PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept