Article n° 995 | Edition n° 70 | 2010

La vitamine D, indispensable pour votre bébé

Pendant les 12 premiers mois de sa vie, un nourrisson se développe extrêmement vite. Il grandit à vue d’œil et multiplie son poids de départ.

Pour permettre à ses os de suivre cette cadence, bébé a besoin de vitamine D, qui intervient au niveau de la réabsorption du calcium et du phosphate et les fixe sur les os, favorisant ainsi une construction équilibrée du squelette.

Chez le nourrisson, une carence en vitamine D peut provoquer un rachitisme. Ainsi, la Société suisse de pédiatrie recommande d’administrer, normalement dès la deuxième semaine après la naissance, 300 à 500UI de vitamine D3 par jour à tous les bébés, allaités ou non (UI = Unité Internationale). Une carence en vitamine D augmente également le risque de diabète de type 1, d’infections, de maladies auto-immunes, de cancer et d’ostéoporose.

Le corps humain synthétise lui-même la vitamine D grâce aux rayons solaires de type UVB. La précieuse vitamine est également présente, en petite quantité, dans certains aliments. Des études récentes démontrent pourtant que notre mode de vie actuel – nous passons beaucoup de temps à l’intérieur et appliquons par nécessité de la crème solaire dès que nous sommes en plein air – peut freiner la synthèse de la vitamine D.

Une partie considérable de la population manque donc de vitamine D. Une supplémentation est alors indiquée pour les femmes enceintes, les mamans qui allaitent, les seniors et les personnes au risque d’ostéoporose prononcé, et pas seulement pour les bébés. Une simple prise de sang peut vous renseigner sur une éventuelle carence en vitamine D.


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Dr. Priska Binz Nocco

Articles similaires

Article
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept