Article n° 1543

La toux, réflexe bénéfique mais gênant

La toux est un réflexe sain et vital, qui protège efficacement les poumons contre les agents infectieux et les corps étrangers. Mais quand elle nous tourmente sans cesse, elle peut se révéler très gênante.

Pour accélérer la guérison de la toux, il faut favoriser la fluidification des mucosités, ce qui facilitera leur expectoration.

Prenons une toux virale, caractéristique d’un refroidissement: pour se protéger, les voies aériennes commencent tout d’abord par sécréter du mucus, qui encapsule les agents pathologiques. Irritantes, les mucosités provoquent l’envie de tousser, favorisant ainsi l’élimination des virus. Parfois, ces mucosités sont trop épaisses et difficiles à déloger. La toux devient tellement violente qu’elle risque d’endommager les voies aériennes, tout en engendrant douleurs et nuits blanches. Fragilisées, les voies aériennes se réinfecteront plus facilement… Un véritable cercle vicieux. Une toux violente est parfois aussi responsable d’une fissure de côte. Il est donc essentiel de soigner à temps une toux de refroidissement.

Fluidifier les mucosités et calmer la toux, si nécessaire

Pour accélérer la guérison, il faut favoriser la fluidification des mucosités, ce qui facilitera leur expectoration. Très efficaces, des inhalations ou cataplasmes pectoraux, à répéter plusieurs fois par jour, sont, hélas, difficilement compatibles avec une vie professionnelle. Plus faciles d’emploi au travail: les tisanes ou autres préparations à base d’actifs fluidifiants (p. ex. la carbocistéine). Un sirop qui calme la toux, à prendre le soir, permet de stopper les quintes nocturnes et assure une bonne nuit de sommeil.

Une toux qui dure plus de 10 à 15 jours et qui reste sans amélioration malgré les médicaments pris en automédication, doit faire l’objet d’une consultation médicale. Le médecin pourra exclure ou non une infection bactérienne, de l’asthme ou une autre maladie pulmonaire. Rarement, la toux n’a aucun lien avec les voies respiratoires et peut être due à la prise de médicaments, à un reflux gastro-œsophagien ou à une affection cardiovasculaire.

--------------------------------------------------------------------------------

 

Document PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Dr. Angela Gemperle

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept