Article n° 3330

La chlorella, une arme efficace contre la pollution

Les algues, marines ou d’eau douce, font partie des organismes les plus anciens sur Terre. Très appréciées dans les cuisines asiatiques, elles jouissent d’une popularité croissante dans les pays occidentaux, en tant que compléments alimentaires et antidotes des métaux lourds. Parmi les algues lacustres, la chlorella (Chlorella pyrenoidosa) s’est taillé une place de choix.

La chlorella est un véritable concentré de nutriments de grande valeur. Elle est pauvre en lipides et très riche en:
•    protéines complètes, de valeur égale à celles des produits d’origine animale, qui assurent l’entretien de tous les tissus corporels;
•    fibres, en particulier la cellulose, qui régulent le transit intestinal;
•    chlorophylle (la chlorella en contient plus que n’importe quelle autre plante). Ce pigment vert régularise la sécrétion des sucs digestifs, stimule l’activité  intestinale, concourt à la formation des globules rouges, possède des propriétés antibactériennes et cicatrisantes;
•    vitamines, notamment le bêta-carotène ou provitamine A (bénéfique pour la peau, les yeux et les muqueuses), la B12 (antianémique) et la E (antioxydante);
•    minéraux et oligo-éléments aux multiples vertus, notamment le fer, le potassium, le magnésium et le calcium.

Le danger des métaux toxiques

Omniprésents, sournois et potentiellement très dangereux, les métaux lourds ou toxiques (aluminium, cadmium,  mercure, plomb, etc.) contaminent les sols, les aliments, l’eau et l’air. L’aluminium est également présent dans des déodorants et des ustensiles de cuisine et le plomb dans les amalgames dentaires. Au fil des années, les métaux toxiques s’accumulent dans le corps humain provoquant des intoxications chroniques, qui peuvent se traduire par les troubles les plus divers. Les maux de tête, la fatigue persistante, des difficultés de concentration, la déprime, la diarrhée chronique, ainsi que des maladies de la peau, des affections rhumatismales et des atteintes du foie et des reins, en font partie. Les intoxications par les métaux lourds peuvent être décelées par des analyses capillaires effectuées par des laboratoires spécialisés. Grâce à sa haute teneur en fibres et en chlorophylle, la chlorella lie les substances toxiques et en favorise l’élimination par l’organisme, qui, détoxiqué en profondeur, retrouve progressivement la santé.

--------------------------------------------------------------------------------


Document PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept