Article n° 1593

Intrigantes bougies auriculaires!

Pour ceux qui ne les ont jamais essayées, parler de bougies auriculaires peut faire sourire. Pourtant les adeptes de cette thérapie ancestrale sont nombreux. Après une séance bien conduite, les bienfaits se font rapidement ressentir.

Le crépitement, proche du feu de cheminée, ressenti lors du traitement apporte relaxation et bien-être.

L’engouement pour ces petits cylindres n’est pas nouveau. Des peuples aussi variés que ceux d’Egypte antique, des Aztèques ou des Indiens Hopi d’Amérique du Nord les utilisaient déjà. Des bougies de qualité sont constituées de matières premières naturelles comme des fibres de coton ou lin et de la cire d’abeille, additionnée d’herbes ou d’huiles essentielles.

Pour une utilisation sûre, la présence d’une personne surveillant la combustion de la bougie est recommandée. La faible quantité de cire d’abeille qui les compose les empêche de couler. Toutefois, en cas de crainte, on peut protéger son visage à l’aide d’un petit linge ou d’une rondelle de carton perforée.

Le concept est simple: lors de la combustion, les substances actives sont transportées par les vapeurs à travers le canal auriculaire jusqu’à la cavité buccale. Se produit alors une agréable sensation de chaleur et un grésillement relaxant. L’oreille interne, véritable centre énergétique du corps, est ainsi stimulée et rééquilibrée. C’est ce mécanisme qui explique le succès des bougies auriculaires HOPI pour l’entretien des oreilles, le traitement des inflammations et des bourdonnements ou pour un bien-être général.

Une séance par semaine est généralement suffisante

Les indications les plus fréquentes de ces bougies sont les excès de cérumen, les acouphènes, les maux de tête, le stress ou la prévention des douleurs d’oreilles avant un voyage en avion. Il y a encore bien d’autres possibilités d’utilisation. Demandez conseil à votre spécialiste, car il en existe plusieurs sortes adaptées à chaque usage!

Les otites aiguës, les perforations du tympan et l’allergie à la cire d’abeille constituent les contre-indications principales des bougies auriculaires. 

----------------------------------------

Document PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Didier Bettens

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept