Article n° 4942 | Edition n° 97 |

En Suisse, près d’une personne sur six est atteinte de troubles psychiques.

En Suisse, près d’une personne sur six est atteinte de troubles psychiques. Afin de renforcer de manière ciblée les ressources visant à promouvoir la santé psychique, Promotion Santé Suisse lance deux campagnes de sensibilisation, l’une en Suisse alémanique, l’autre en Suisse latine.

La dernière enquête suisse sur la santé montre qu’une personne sur six environ souffre d’une ou de plusieurs maladies psychiques. Une personne sur deux est atteinte dans sa santé mentale au moins une fois dans sa vie (de manière ponctuelle ou durable). Tout le monde ou presque est confronté une fois dans sa vie à une maladie psychique. Les coûts liés à ces maladies sont estimés à environ sept milliards de francs suisses par an.

Stratégie de la santé globale largement étayée

Dans sa stratégie «Santé2020», le Conseil fédéral s’est déclaré favorable au développement des activités de promotion de la santé psychique au niveau national.

Le rapport «Santé psychique en Suisse» établi par l’Office fédéral de la santé publique, la Conférence suisse des directrices et des directeurs cantonaux de la santé et Promotion Santé Suisse met en évidence de manière concrète les mesures à prendre dans le domaine de la santé psychique. Il s’agit notamment de mettre sur pied une campagne de sensibilisation au niveau national, sous la houlette de Promotion Santé Suisse.

 

Deux campagnes régionales en Suisse

Le 10 octobre, pour la journée mondiale de la santé mentale, Promotion Santé Suisse lance deux campagnes de promotion de la santé psychique, l’une en Suisse alémanique, l’autre en Suisse latine. «Pour sensibiliser la population, il faut tenir compte au mieux des différences linguistiques et culturelles entre la Suisse latine et la Suisse alémanique», précise le Prof. Dr. Thomas Mattig, directeur de Promotion Santé Suisse, pour expliquer le lancement de deux campagnes. «Nous ne voulions pas lancer une nouvelle campagne, mais nous appuyer sur des activités déjà existantes et bien ancrées».

En Suisse alémanique, l’opération s’inscrit ainsi dans la lignée de la campagne «Wie geht’s dir» («Comment vas-tu?») menée depuis quatre ans par différents cantons, Pro Mente Sana et Protection de l’enfance Suisse. En Suisse latine, la campagne se base sur la plateforme d’information «santepsy.ch», créée par les cantons latins sous l’égide de la «Conférence latine des affaires sanitaires et sociales (CLASS)» et de la «Coordination romande des associations d’action pour la santé psychique (Coraasp)».

Les deux campagnes consolident les activités menées actuellement par les cantons dans le cadre des programmes d’action cantonaux afin de promouvoir la santé psychique. Visuel pour la Suisse alémanique Visuels pour la Suisse latine Images

Visuels pour la Suisse latine

Visuel pour la Suisse alémanique

            

Les deux campagnes s’appuient sur des visuels différents, mais poursuivent les mêmes objectifs. «Outre une sensibilisation à la santé psychique en général, la campagne entend présenter différents moyens par lesquels chacun peut développer ses propres ressources pour mieux affronter les situations de vie difficiles. Cette campagne informe aussi sur les offres dont il est possible de bénéficier dans de telles situations», explique Thomas Mattig.

Le budget global alloué au développement et à la mise en œuvre de ces deux campagnes est de CHF 7,9 millions sur quatre ans, 70% pour la campagne en Suisse alémanique et 30% pour celle en Suisse latine.

Source: Promotion Santé Suisse

 

 


Ceci est un communiqué de presse. L’éditeur et la rédaction se déchargent de toute responsabilité.

Articles similaires

Communiqués de presse
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept