Article n° 4240 | Edition n° 91 | 2014

Des crevasses? Moi, jamais!

Bien que généralement bénignes, les crevasses sont douloureuses et inesthétiques.

Bien qu’elles soient généralement bénignes, ces petites lésions cutanées peuvent s’infecter. Ressenties comme inesthétiques par la plupart des personnes concernées, elles génèrent de l’inconfort et même des douleurs vives, non proportionnelles à leurs dimensions.

Les crevasses sont des petites fissures de la peau, semblables à des coupures, qui, d’ailleurs, comme celles-ci, peuvent suinter ou saigner. Elles apparaissent le plus souvent aux mains (doigts) et aux pieds (talons); plus rarement, aux commissures des lèvres et aux mamelons des femmes qui allaitent.

Il n’est guère étonnant que les mains et les pieds soient les principales victimes des crevasses. Fine et pauvre en glandes sébacées, qui produisent le film hydrolipidique cutané, la peau des mains constitue une barrière peu résistante aux multiples agressions qu’elle subit: froid, vent, chauffage artificiel, eau, détergents chimiques, microtraumatismes, etc. Plus la peau est sèche et déshydratée, plus le risque de formation de crevasses est élevé.

La peau des pieds, quant à elle, ne reçoit presque jamais les soins qu’elle mériterait!

Mots d’ordre: protéger et nourrir

Quelques mesures incontournables: laver les mains avec un produit nettoyant sans savon, les sécher minutieusement, les masser avec une crème nourrissante après chaque contact avec l’eau. Il s’avère également bénéfique d’utiliser des gants (ou des gants «invisibles», qui forment sur la peau un film isolant) pour faire la vaisselle ou récurer.

Il arrive toutefois que, dans le stress de la vie quotidienne, on fasse l’impasse sur l’une ou l’autre mesure préventive ou qu’on ne les applique pas aussi souvent que nécessaire. Fragilisée, la peau se fendille et finit par craquer.

Les traitements font appel à des produits nourrissants, cicatrisants et antiseptiques.

Une solution rapide et efficace

Plus récent dans le marché, un produit qui forme un film protecteur résistant à l’eau convainc de par sa remarquable efficacité. En isolant la plaie, ce «pansement» réduit instantanément la sensation douloureuse et, en refermant la crevasse, il en favorise la cicatrisation. Une réponse immédiate à un problème mineur, certes, mais qui peut rendre pénible tout geste de la vie quotidienne.

---------------------------------------------------------------

Document - PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept