Article n° 1136

Des bactéries en tant que médicaments?

Nous savons tous que les bactéries lactiques font tourner le lait, ce qui, à première vue, paraît plutôt indésirable et nocif pour la santé. A y regarder de plus près, pourtant, le processus à l’origine de ce phénomène est déterminant pour notre bien-être et indispensable pour produire certaines denrées (yaourts, fromages).

Les aliments contenant des bactéries lactiques ne suffisent généralement pas.

Le mécanisme qui rend ces bactéries si précieuses est leur capacité à transformer le lactose en acide lactique. Selon le domaine d’utilisation, on parle de souches bactériennes très spécifiques. Ces diverses souches ont en effet des pH différents et produisent des substances aromatiques variées. Tel est donc le secret de la multiplicité des domaines d’utilisation et des effets des bactéries lactiques.

Certaines espèces bactériennes sont naturellement présentes dans l’intestin et le vagin, où elles sont indispensables. C’est le point de départ de l’utilisation thérapeutique de certaines bactéries lactiques. Celles-ci servent, entre autres, à restaurer la microflore physiologique lors d’infection vaginale, telle que par exemple une mycose. En cas de troubles intestinaux (inflammations chroniques, flore intestinale perturbée suite à une antibiothérapie ou à une nourriture déséquilibrée, turista), les bactéries lactiques peuvent inhiber les microorganismes pathogènes en acidifiant le milieu (la production de substances biologiquement efficaces est également discutée dans ce cadre).

Mais le domaine d’utilisation thérapeutique des bactéries lactiques va encore plus loin: citons leur interaction avec le système immunitaire, situé en grande partie dans la muqueuse intestinale. Les bactéries sont ainsi en mesure, dans l’intestin, de réguler les défenses immunitaires des voies respiratoires et, de ce fait, on les utilise de plus en plus en cas d’infections récurrentes de celles-ci.

Pour un usage thérapeutique, il convient de privilégier les préparations de bactéries lactiques purifiées et concentrées. Les aliments contenant des bactéries lactiques ne suffisent généralement pas, en raison de leur présence en quantités limitées et variables selon le stockage.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Document PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Dr. Angela Gemperle

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept