Article n° 1703

Comment renforcer l'immunité

Lorsque nos défenses naturelles fléchissent, il faut intervenir pour acquérir une meilleure résistance aux infections.

En cas de baisse de l’immunité, une alimentation équilibrée est plus que jamais nécessaire, mais peut néanmoins s’avérer insuffisante.

Le système immunitaire est le meilleur rempart de notre corps, qu’il protège des agressions des germes pathogènes, le plus souvent virus et bactéries. Cependant, il arrive parfois que les défenses immunitaires fléchissent, d’où une plus grande vulnérabilité de l’organisme aux infections. La peau, les cellules ciliées du nez et les cils des yeux, pour ne citer que quelques exemples, sont autant de barrières à l’égard des micro-organismes, et représentent, de ce fait, les toutes premières lignes de défense de notre corps.

Un autre mécanisme de défense est le système antigène-anticorps, un binôme dans lequel des cellules dénommées «lymphocytes T» attaquent de façon ciblée l’agent pathogène venant de l’extérieur.

Hélas, il y a des pathologies ou des conditions, telles que l’excès de stress ou encore le froid et l’humidité, qui sont en mesure d’affaiblir le système immunitaire et, par conséquent, d’augmenter la prédisposition aux infections.

Quelques conseils d’ordre pratique

Premièrement, il faut veiller à respecter des normes d’hygiène «banales» (bien se laver les mains, aérer souvent les locaux, etc.) et avoir un style de vie correct (maintenir un rythme éveil-sommeil régulier, se couvrir suffisamment, pratiquer régulièrement une activité physique).

D’un point de vue alimentaire, il faut privilégier les aliments riches en vitamine C, zinc et sels minéraux, tels que p. ex. les agrumes et les kiwis, ainsi que les légumes de saison (à consommer de préférence crus, pour ne pas disperser leurs éléments nutritionnels au cours de la cuisson).

Si ces mesures devaient s’avérer insuffisantes, on peut recourir à des produits immunostimulants, p. ex. à une plante, l’échinacée pourpre, qui est particulièrement utile pour la prévention des maladies grippales et des refroidissements.

Si la cause principale de l’affaiblissement du système immunitaire est le stress, on optera pour les antioxydants, pour contrecarrer les radicaux libres qui se sont formés dans l’organisme. Si par contre l’objectif visé est une protection antigrippale, on peut s’orienter vers les remèdes homéopathiques, par exemple vers une préparation à base d’autolysat filtré de foie et de cœur de canard. L’éventail des produits est très large, avec une palette qui va de l’homéopathie à la médecine traditionnelle, pour un choix ciblé en fonction des exigences les plus diversifiées.

--------------------------------------------------

PDF-Document


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Cristina Toeschi

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept