Article n° 4614 | Edition n° 93 | 2016

A chaque saison, sa vitamine C

Les propriétés de la vitamine C au fil des saisons: printemps - énergétique et antiallergique; été - antiradicalaire; automne - immunostimulante; hiver - bénéfique pour l’humeur.

Bicentenaire, la vitamine C a traversé ces deux derniers siècles sans prendre une ride. Jamais à court de ressources, elle s’adapte admirablement bien aux exigences de chaque saison.

Printemps - Echec à la fatigue et aux allergies!

Affaibli par l’ensoleillement insuffisant, alourdi par la sédentarité et les repas trop riches, notre corps sort de l’hiver avec les batteries à plat. La vitamine C le booste, entre autres, en intervenant dans la synthèse de la carnitine, très énergétique, et en favorisant l’assimilation du fer, antianémique. Les allergènes, apportés par l’air (pollens), l’alimentation ou le contact, déclenchent la libération de l’histamine, responsable des phénomènes allergiques. Antihistaminique naturel, la vitamine C agit en accélérant la dégradation de cette substance.

Eté - Attention au photovieillissement!

Le rayonnement solaire intense produit des radicaux libres, qui dégradent le collagène et l’élastine de notre peau tout en interagissant avec les lipides cutanés. Les fâcheuses séquelles de ces phénomènes: assèchement de la peau, formation des rides et de la lipofuscine, le pigment des taches de vieillesse. Puissant antiradicalaire, la vitamine C capture et détruit les radicaux libres.

Automne - Gare aux rhinovirus!

Jamais dépassée, la vitamine C soutient l’activité des globules blancs, gardiens de l’immunité.

Hiver - Stop à la morosité!

Antidépresseur naturel, la vitamine C intervient dans la synthèse des neuromédiateurs de la «bonne humeur», la noradrénaline et la sérotonine.

Et en toute saison, la plus célèbre des vitamines:

• confère élasticité et/ou solidité à la peau, aux articulations, aux muscles, aux os, etc. (production du collagène, omniprésent dans les tissus corporels);
• augmente la résistance au stress (synthèse des hormones du stress, l’adrénaline et la noradrénaline);
• ralentit l’évolution des maladies dégénératives, dont font partie la cataracte, l’arthrose, l’artériosclérose et certaines affections neurologiques (action antioxydante);
• favorise l’élimination des substances étrangères à l’organisme (médicaments, additifs alimentaires, pesticides, métaux toxiques).

Document PDF

 

Publicité

--------------------------------------------------------------------------------------------------------


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept