Article n° 1492

Ces hormones qui rythment les grandes étapes de la vie féminine

Après la puberté, la vie sexuelle de la femme est contrôlée par un mécanisme hormonal complexe. La détection urinaire de certaines hormones permettent d’effectuer, à son domicile et en toute simplicité, des tests fort utiles aux couples désirant des enfants.

Il existe des tests de grossesse ayant la capacité de donner le résultat dès le 10e jour après le rapport.

Sous l’influence des oestrogènes, un pic d’hormone lutéinisante (HL) est sécrété, au milieu du cycle, en vue de déclencher l’ovulation dans les 24 à 48 heures suivantes.

C’est à ce moment que les rapports sexuels sont le plus susceptibles d’aboutir à une fécondation. En effet, l’oeuf mature n’a que 24 heures pour rencontrer un spermatozoïde! Particulièrement en cas de cycles irréguliers, il est très difficile de prédire cet instant avec exactitude. Lors d’un désir de grossesse, un test de fertilité, basé sur l’HL, vous aidera à déterminer ces deux fameuses journées et mettre ainsi toutes les chances de votre côté.

Une fois l’ovule fécondé, l’hormone gonadotrophine chorionique (HCG) voit sa concentration augmenter. Sa fonction principale est de supprimer les règles et permettre à l’embryon de se fixer sur la paroi utérine. C’est cette hormone, détectable une dizaine de jours après la fécondation, que les tests de grossesse mesurent pour vous signaler si vous êtes enceinte. En principe, ces test sont utilisables dès le retard des règles. Mais pour les femmes pressées, il en existe ayant la capacité de donner le résultat dès le 10e jour après le rapport. En outre, ces derniers permettent de découvrir depuis combien de temps la grossesse est en cours.

Les premiers signes de la ménopause peuvent être ressentis à partir 40 ans

La ménopause, qui survient aux alentours de 50 ans, marque la fin de la période reproductive. Avant cela, une longue période de changements hormonaux (périménopause), oscillant généralement entre deux et cinq ans, est susceptible d’engendrer divers symptômes incommodants, tels que bouffées de chaleur, troubles du sommeil, humeurs changeantes, baisse de libido, etc. Durant ce laps de temps l’hormone folliculo-stimulante (FSH) augmente progressivement. Pour cette étape aussi, il existe des tests urinaires de la FSH qui permettent de vérifier si ce processus est déjà entamé. Après une année d’absence totale de règles, la ménopause est considérée comme définitivement

installée.

--------------------------------------------


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Didier Bettens

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept