Article n° 870 | Edition n° 64 | 2008

Cancer du sein, pleins feux sur la prévention

Si vous faites partie des femmes préoccupées, voire hantées par le cancer du sein, sachez qu'un grand nombre de mesures, faciles à adopter, permettent de réduire considérablement le risque de le développer. Faisons le point.

Pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté, apprenez à vous familiariser avec les facteurs de risque, à écarter autant que possible, et avec les facteurs protecteurs, à privilégier. 

Les facteurs de risque

  • L'obésité, correspondant à un IMC (indice de masse corporelle) supérieur à 24,9.
    Rappel: IMC = poids en kilos / (taille en mètres)2
  • La sédentarité. Avis à toutes celles que le sport rebute: songez à la marche, au jardinage et à la danse; renoncez, aussi souvent que possible, à la voiture et à l'ascenseur.
  • L'excès de graisses saturées. Tout en sachant faire des exceptions, privilégiez les viandes maigres, ainsi que les laitages écrémés et mi-gras.
  • La consommation abusive ou régulière d'alcool. Deux à trois verres de vin ou de bière par jour doublent le risque de développer ce type de cancer!
  • Les traitements de substitution hormonale fortement dosés et de longue durée. A relever que le risque est moindre en cas d'administration d'oestrogènes par voie transcutanée et de progestatifs naturels.

Les facteurs protecteurs

  • Le bêta-carotène, présent notamment dans les fruits et les légumes de couleur vive ou foncée. Songez aussi aux fruits secs et éventuellement aux compléments, en capsules, tels que les algues lacustres spiruline et chlorella ou les caroténoïdes d'origine naturelle.
  • Les fibres, fournies en grandes quantités par les céréales complètes et leurs dérivés, les légumes frais et secs, les fruits frais, secs et oléagineux.
  • Les graisses mono-insaturées (huile d'olive, avocat, etc.).
  • Les isoflavones du soja et de ses dérivés.
  • Les antioxydants, dont les suppléments peuvent faire l'objet de cures régulières: outre le bêta-carotène, déjà cité, la vitamine E, à raison d'au moins 200 mg par jour, ainsi que la vitamine C et le sélénium.


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

Article
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept