Article n° 4419 | Edition n° 92 | 2015

Blessures sportives, douleurs musculaires et articulaires… Et si vous choisissiez l’homéopathie?

Les remèdes homéopathiques antalgiques agissent directement sur la cause de la douleur.

Séquelles douloureuses de blessures accidentelles, sportives ou non (entorse, contusion, élongation, luxation, déchirure, claquage, etc.), douleurs musculaires et articulaires d’origines diverses: voici des causes extrêmement fréquentes de consultation à l’officine et chez le médecin.

La douleur aiguë d’origine accidentelle nécessite une intervention efficace et rapide. L’application de glace, le repos, la compression avec un bandage élastique et la surélévation du membre concerné demeurent des mesures incontournables après un traumatisme. Parallèlement, un antidouleur par voie interne et externe apportera un soulagement bienvenu.

Une grande efficacité… tout en douceur

Si la médecine traditionnelle offre un large spectre de mesures visant à soulager la douleur, sous forme de comprimés, gels, emplâtres et patches, l’homéopathie n’est pas en reste! Médecine naturelle par excellence, elle séduit tous ceux et celles qui souhaitent une réponse thérapeutique aussi douce qu’efficace.

Pour le traitement de ces douleurs, il existe une préparation composée contenant des principes actifs bien connus, à l’action analgésique, anti-inflammatoire ou anti-oedémateuse, tels qu’Arnica, Belladonna, Bellis, Calendula, Hamamelis, Symphytum, etc.).Très bien tolérée, adaptée à toute la famille, cette préparation agira directement sur la cause de la douleur et assurera un déroulement naturel du processus de guérison. Elle est disponible en gouttes (pour un dosage personnalisé), comprimés, gel (qui pénètre instantanément) et pommade (permettant un massage doux).

Si les douleurs aiguës ne disparaissent pas au bout de 3 jours, la consultation médicale s’impose.

Quelques mots sur la prévention

Une prévention intelligente consiste à supprimer les causes possibles des traumatismes chez les sportifs, qui sont multiples: un échauffement insuffisant, un entraînement mal structuré, un équipement médiocre, une alimentation non adaptée, la déshydratation, une grande fatigue négligée, des séquelles d’anciennes blessures mal soignées, etc. A bon entendeur!

_____________________________

Document - PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept