Article n° 4911 | Edition n° 96 | 2018

Bébé est souffrant: comment l’aider

Les préparations composées sont très utiles, car elles permettent de couvrir efficacement la totalité des symptômes.

Agitation, cris, pleurs: durant les premiers mois de sa vie, Bébé n’a pas d’autres moyens pour exprimer sa souffrance. Mais en fait, est-il vraiment malade? Ou s’agit-il de caprices? Comment le comprendre et l’aider?

Les poussées dentaires: faciles à déceler

Le plus souvent entre 6 mois et 3 ans, à un rythme très variable mais dans le même ordre, les dents font leur apparition. Le petit malade est agité, grognon, mange et dort peu, bave, mordille tout ce qu’il a à portée de main. Ses gencives sont rouges et enflées, ses joues et ses fesses sont également, très souvent, rouges. Une légère diarrhée et une fièvre modérée peuvent aussi être présentes.
Les coliques sont plus difficiles à interpréter, bien que, souvent, les genoux du bébé soient repliés vers le ventre. Elles apparaissent vers l’âge de 2 à 3 semaines et vont disparaître progressivement à partir de 3 mois. Le petit a bon appétit et n’a ni diarrhée ni fièvre. Les crises peuvent durer plusieurs heures.

Les solutions non médicamenteuses

Dans tous les cas, bercements et câlins sont les bienvenus. Il est important de vérifier que le bébé n’avale pas trop d’air en mangeant et d’adapter si nécessaire la taille de l’orifice de la tétine du biberon.
En cas de poussées dentaires, le massage des gencives à l’aide d’un gel anesthésiant et un anneau de dentition peuvent s’avérer efficaces, tout comme les tisanes de fenouil lors de flatulences.

L’homéopathie à la rescousse

Les bébés réagissent particulièrement bien à cette thérapie douce, naturelle et dépourvue d’effets indésirables. Chamomilla est le remède de choix en cas de poussées dentaires et de fortes douleurs de toute origine, Belladonna, lors d’états douloureux aigus, accompagnés de rougeurs et chaleur. Rheum aide en cas de diarrhées durant la dentition et de coliques. Pulsatilla est indiqué lorsque bébé pleure pour un rien, mais se laisse rapidement consoler, apprécie le mouvement et l’air frais et n’a pas de fièvre.
Les préparations composées sont très utiles, car elles permettent de couvrir efficacement la totalité des symptômes.
Elles sont disponibles sous la forme pratique de suppositoires et ampoules buvables monodoses.
En cas de non-réponse aux mesures cidessus au bout de 48 heures, la visite médicale s’impose.

Document PDF

 

Publicité


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept